Clicky

Microsoft cherche-t-il à prendre le contrôle des jeux PC ?

Microsoft est au centre d’une nouvelle polémique depuis quelques jours. Tim Sweeney, le co-fondateur du studio Epic (Unreal Tournament, Gears of War) a effectivement publié une longue tribune sur le site The Guardian. Une tribune dans laquelle il accuse la firme de Redmond d’utiliser le standard Universal Windows Platform (UWP) pour avoir la main mise sur le marché des jeux PC.

Ce nouveau standard a été introduit avec Windows 10. Comme son nom l’indique, il permet aux éditeurs de créer des applications et des jeux universels compatibles avec tous les appareils propulsés par le système.

Polémique Microsoft

Microsoft est au centre d’une nouvelle polémique.

Grâce à lui, ils peuvent ainsi développer des programmes et des jeux capables de tourner sur les PC, les tablettes, les smartphones ou encore la console de salon de la marque.

Le format UWP n’a pas que des avantages pour les éditeurs

Bien que Tim Sweeney reconnaisse l’intérêt de ce nouveau standard, il pense aussi qu’il vise à « transformer l’écosystème PC actuel, ouvert, en un système de distribution et de vente fermé et contrôlé par Microsoft ». L’article est bien ficelé et l’homme avance de nombreux arguments pour étayer sa thèse.

A l’heure actuelle, les jeux sont distribués par l’intermédiaire de plusieurs plateformes différentes telles que Steam ou GOG.

Si les joueurs le souhaitent, ils peuvent même acheter leurs titres en se rendant directement sur les boutiques des éditeurs.

Toutefois, les jeux distribués par ce moyen sont tous des applications au format Win32, un installeur qui est en train de laisser la place au nouveau format évoqué un peu plus haut.

Et tout le problème est là car les boutiques tierces ne peuvent pas distribuer des applications au format UWP. En réalité, seul le Windows Store est habilité à le faire.

Une stratégie similaire à celle d’Android

Mais ce n’est pas le plus gros problème. Microsoft a appliqué une stratégie similaire à celle de la plateforme mobile de Google et il bloque par défaut l’installation de ces applications à partir des boutiques tierces.

Il est évidemment possible de contourner cette limitation en bidouillant mais Tim Sweeney estime que ces options ne sont pas assez accessibles.

L’homme n’a évidemment rien contre le Windows Store et il estime même qu’il peut apporter une plu-valu aux utilisateurs. Ce qui le dérange, en réalité, c’est que tout est fait pour contraindre l’utilisateur à passer par la boutique de Microsoft au détriment de celles des autres éditeurs.

Mais son article ne fait pas seulement office de coup de gueule. En réalité, Tim Sweeney appelle aussi ses confrères à refuser en bloc le format UWP. Reste à savoir ce que Microsoft en pense.

Mots-clés microsoftwindows 10

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • zafira500

    Sacré Microsoft! Ils font vraiment tout pour se tirer une balle dans le pied. J’aimerai bien voir leur réaction le jour ou les deux autres gros éditeur d’OS, Apple et Google – dont Microsoft cherche à s’incruster avec ses propres logiciels – leur fermeront leur stores respectifs.
    En tout cas, depuis que Satya Nadella est au commandes, MS se comporte vraiment comme un hacker.