Microsoft Edge : le mode InPrivate ne serait pas si privé que ça !

Microsoft est encore la cible de vives critiques. Cette fois, elles ne portent pas sur Windows 10 mais plutôt sur le navigateur web de l’éditeur. D’après une étude publiée par la société Forensic Focus, Edge aurait effectivement tendance à se montrer un peu trop indiscret et les sessions privées de l’utilisateur ne seraient ainsi… pas aussi privées que prévu.

Les résultats de l’étude en question ont été rendus publics en octobre 2015 mais il a fallu attendre le début de la semaine pour qu’ils soient repris par une partie de la presse spécialisée.

Confidentialité Microsoft Edge

Edge serait-il un peu trop indiscret ?

Comme certains d’entre vous le savent sans doute, Windows 10 fait cohabiter deux navigateurs différents : Internet Explorer et Edge.

Microsoft Edge stockerait toutes les données relatives à nos sessions dans une base de données

Ils sont assez différents l’un de l’autre mais ils partageraient tout de même de nombreuses données et notamment tout ce qui a trait à la navigation de l’utilisateur.

Selon l’entreprise citée un peu plus haut, ces informations seraient toutes stockées dans un fichier commun faisant office de base de données, un fichier directement intégré au système d’exploitation.

Attention cependant car elles ne seraient pas indexées en clair et cette fameuse base de données utiliserait ainsi un format très spécifique, l’ESE. Il s’agit d’un moteur de base de données et il n’est pas de toute première jeunesse puisque sa toute première version est sortie en 1996. A la base, il est utilisé par de nombreux produits de la marque et notamment par Active Directory ou même par Exchange.

En d’autres termes, pour accéder au contenu de cette base, il serait indispensable de s’appuyer sur des outils très spécifiques et ce point a évidemment son importance.

Microsoft a ouvert une enquête

Le problème dans ce cas précis c’est que toutes les données relatives à Edge se retrouveraient directement dans cette base de données et cela vaut aussi pour toutes les informations en lien avec… les sessions privées.

Toujours d’après l’entreprise, l’historique de l’utilisateur serait concerné, de même pour tous les paramètres associés.

Fait intéressant, The Verge a cherché à creuser la question et le site a validé l’hypothèse de Forensic Focus. Microsoft a déclaré avoir ouvert une enquête de son côté et le géant américain ne devrait pas tarder à déployer un correctif sur Windows 10 pour améliorer la confidentialité de nos sessions.

En attendant, il sera sans doute préférable de garder en tête le fait que vos sessions privées ne le sont pas complètement. Remarquez, Edge n’est pas le seul à connaître des soucis de ce côté-là.