Clicky

Microsoft Edge : un mode privé automatique pour les contenus pornos ?

Microsoft a récemment déposé un brevet mettant en scène un mode privé automatique capable de s’activer de lui-même lorsque l’utilisateur consulte un site porno ou un autre contenu du même acabit.

Tous les navigateurs évolués intègrent un mode de consultation privé. Disponible depuis les options de ces logiciels, ce dernier permet de désactiver l’enregistrement de certains éléments pendant la navigation. Comme les cookies, les fichiers temporaires ou même les recherches passées sur les moteurs.

L’activation de ce mode permet également d’éviter que les sites consultés remontent dans l’historique.

Microsoft Edge : un mode privé automatique en vue ?

Ce mode ne se destine pas exclusivement aux sites pornographiques, certes. En réalité, il permet aussi de « nettoyer » les recherches en s’assurant que les résultats affichés par les moteurs ne soient pas influencés par notre profil et nos habitudes de navigation.

Microsoft Edge propose lui aussi un mode de ce type et il suffit ainsi de se rendre dans les options du navigateur pour trouver un bouton permettant d’ouvrir une fenêtre « InPrivate ».

Seul problème, tout le monde ne connaît pas l’existence – ni même l’utilité – de ce mode et c’est sans doute ce qui a poussé la firme de Redmond à travailler sur une nouvelle fonction automatisée, une fonction décrite en détail dans un brevet déposé par ses soins auprès du bureau mondial de la propriété intellectuelle.

L’idée générale est simple et le brevet décrit ainsi une méthode permettant de basculer automatiquement vers le mode de navigation privé en fonction du site consulté par l’internaute, sans la moindre action de sa part.

Une fonction reposant – encore – sur de la collecte de données

Pour se faire, Microsoft a imaginé s’appuyer sur des statistiques collectées chez tous les internautes utilisant son navigateur.

En se basant sur ces données et sur des indicateurs spécifiques, la firme pourrait en effet être en mesure de déterminer les sites nécessitant l’utilisation du mode privé. Edge n’aurait alors qu’à lire l’adresse du site et à la comparer avec sa liste pour déterminer comment il doit l’afficher.

Bien sûr, l’opération ne prendrait qu’une fraction de seconde et elle serait totalement transparente pour l’internaute.

En soi, l’idée d’un navigateur capable de devancer nos besoins est assez séduisante, mais cette fonction soulève aussi de nombreuses questions. Microsoft aurait en effet besoin d’accéder à des données très sensibles pour pouvoir construire cette fonction, des données portant sur la manière dont nous utilisons notre navigateur.

Maintenant, il faut aussi rappeler que les entreprises déposent des centaines de brevets chaque année et ces derniers sont évidemment loin de tous déboucher sur de vrais produits.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.