Microsoft : Le projet Andromeda pourrait embarquer un Snapdragon 1000

Qualcomm aurait de grandes ambitions pour son prochain Snapdragon 1000, dont on entend peu à peu parler depuis quelques semaines. Nettement plus puissante que l’actuel Snapdragon 845 (qui anime nombre de flagships lancés ces derniers mois), cette puce aurait été conçue spécialement pour donner aux machines ARM fonctionnant sous Windows 10, la puissance dont elles ont désespérément besoin. C’est tout du moins ce que croit savoir Roland Quandt (habituellement bien renseigné) qui a jeté un coup d’œil indiscret sur le profil LinkedIn d’un ingénieur. Un profil dont le contenu allait dans ce sens. La bonne nouvelle étant que les informations recueillies concernent une jolie variété d’appareils.

Au-delà d’être chargé d’animer dans de bonnes conditions des laptops basés sur une architecture ARM, on apprend en effet que le Snapdragon 1000 serait par ailleurs intégré au nouveau HoloLens que Microsoft nous prépare en douce (nous en avions parlé ici). Plus intéressant encore, le futur SoC de Qualcomm propulserait également le projet Andromeda que la firme de Redmond peaufine depuis quelques mois déjà.

Microsoft pourrait se tourner vers le Snapdragon 1000 pour animer son projet Andromeda, un appareil pliable en deux et tournant sous Windows 10, que l’on commence à connaître un peu plus.

Si l’appareil est pour l’heure connu sous au moins deux dénominations (on a tour à tour parlé de Surface Phone et de Project Andromeda), il s’agirait, selon les informations glanées ici et là, d’un terminal de poche pliable en deux, fonctionnant sous Windows 10 et effectivement animé par un Snapdragon 1000. Attention toutefois, si l’appareil de Microsoft pourra bien être utilisé pour téléphoner… il ne s’agirait pas d’un téléphone.

Ne faire de concurrence frontale ni aux iPhone, ni aux fleurons de Samsung

La firme de Redmond, qui a déposé un certain nombre de brevets ces 12 derniers mois, chercherait à lancer un terminal capable d’envoyer et de recevoir des appels et SMS, certes, mais il s’agirait bien d’un appareil d’un genre nouveau, disposant un form factor inédit axé sur la présence de deux écrans. On apprend également que ledit terminal appartiendrait par ailleurs à la grande famille des Surface.

Microsoft aurait ainsi en tête d’intégrer les fonctions classiques d’un téléphone à un produit qui ne ressemble à rien de connu. L’objectif étant notamment de ne pas faire de concurrence directe aux mastodontes solidement installés sur le marché du smartphone.

Rappelons que Dell travaille aussi sur un projet du même type (baptisé Project Janus). Reprenant un design étrangement similaire, ce projet serait pour sa part propulsé par un Snapdragon 850, dont le lancement est attendu pour la seconde moitié de 2018. On ignore toutefois quel sera le créneau de commercialisation du Snapdragon 1000 (qui pour l’instant porte le nom de SDM1000), mais il disposerait de son côté d’une prise en charge de la 5G, d’un TDP de 12W et pourrait supporter jusqu’à 16 Go de mémoire vive.