Microsoft met son service cloud au service de Baidu et la voiture autonome

Une nouvelle alliance se forme autour de la voiture autonome, celle de Microsoft et Baidu, plus connu comme le « Google chinois ». En début de semaine, les deux géants ont annoncé qu’ils vont collaborer sur le développement des technologies de la conduite autonome. Microsoft va mettre Azure, son « cloud intelligent », à disposition de Baidu qui va s’en servir pour déployer sa plateforme « Apollo » en dehors des frontières chinoises.

Apollo a été lancé en avril dernier par Baidu, dédiée spécialement pour les constructeurs qui ont des projets en rapport avec la voiture autonome. Les membres peuvent y échanger des connaissances, logiciels et matériels qui permettent aux uns et aux autres de progresser dans la compréhension et le développement de la technologie.

Microsoft BUILD

Grâce à Microsoft, la plateforme sera désormais disponible partout dans le monde.

Microsoft rejoint l’Alliance Apollo

L’initiative de Baidu a suscité l’intérêt de nombreux grands acteurs de l’automobile, mais aussi de la technologie. Ainsi après Ford, Bosch, Continental, mais aussi Nvidia et Intel, c’est au tour de Microsoft de rejoindre l’Alliance Apollo.

En seulement quatre mois d’existence, la plateforme compte désormais une cinquantaine de membres en tout, dont quatre constructeurs chinois.

Grâce à la généreuse participation de Microsoft, Baidu pourra désormais se concentrer uniquement sur ses travaux déjà entamés sur la conduite autonome. Pour rappel, l’entreprise technologique a déjà testé un premier prototype de véhicule sans conducteur en 2015.

Promouvoir les véhicules autonomes

Cette alliance entre Microsoft et Baidu est une excellente nouvelle pour le secteur encore balbutiant des véhicules sans chauffeurs. Grâce à la puissance du cloud Azure, Apollo va pouvoir se déployer hors de la Chine et rassembler plus de membres à travers le monde.

Les échanges concernant la technologie autonome seront ainsi plus nourris. Cela va contribuer à faire avancer plus vite les recherches et les progrès.

Dans un communiqué, Microsoft a déclaré être enthousiaste de cette collaboration avec son homologue chinois. Si on en croit Kevin Dallas, vice-président de l’entreprise, ce partenariat va permettre de promouvoir l’énorme potentiel futur que représentent les voitures autonomes.

Mots-clés baidumicrosoft