Microsoft Office 2010 : les nouveautés et les tarifs

Sept mois après la sortie de sa version beta, Microsoft Office 2010 est enfin sur les rails. Oui, et on peut dire que la firme de Redmond a vraiment mis le paquet puisque la nouvelle version de sa suite bureautique contient un nombre important de nouvelles fonctionnalités. Au programme, donc, l’apparition d’une version 64 bits, un Outlook beaucoup plus social, la promotion du format ODT et un PowerPoint un poil plus rapide. Pour tout savoir de Microsoft Office 2010 et de ses tarifs, tout est dans la suite de l’article.

Office 2010, les versions et les tarifs

Fidèle à la coutume, Office 2010 est décliné en plusieurs versions. La version de base, Famille & Etudiant, est ainsi proposée à 139 € mais ne contient ni Outlook, ni Publisher, ni Access. Office 2010 Famille & Petite Entreprise contient Outlook mais est proposée à 379 €. Enfin, ceux qui souhaitent opter pour la version Professionnel (complète) devront débourser pas moins de 699 €. Point positif toutefois, chaque édition intègre nativement une version 32 bits et une version 64 bits sur le même support.

On le sait bien, Microsoft Office 2007 a été beaucoup décrié, notamment à cause du nouveau format imposé par la firme et de son interface. Or, si cette dernière ne change pas vraiment avec Office 2010 (le concept du ruban est toujours d’actualité), l’utilisateur a quand même la possibilité de choisir son format de fichier préféré. Il peut donc opter pour le format OfficeXML, bien sûr, ou pour le format Open Document (ODT) que l’on retrouve dans Open Office. Pour aller encore un peu plus loin, toutes les applications de la suite proposent nativement une fonction d’export au format PDF.

Office 2010, les changements apportés à Word, Excel, PowerPoint, Outlook et les autres

Word 2010 n’a pas beaucoup évolué. Quelques outils de retouche d’image ont fait leur apparition mais l’application reste assez similaire à Office 2007. Notons tout de même la prise en charge des polices OpenType et de leurs fonctionnalités typographiques, ce qui devrait contenter les passionnés du genre.


Tableur connu et reconnu, Excel 2010 apporte également son lot de nouveautés. Le rendu des graphiques, pour commencer, a été sensiblement amélioré et de nouveaux algorithmes ont fait leur apparition pour toutes les fonctions. De nombreux styles font aussi leur apparition et on pourra citer l’intégration d’une nouvelle fonctionnalité, Segment, qui permet de mieux filtrer les données pour les interpréter plus facilement.

PowerPoint 2010 a subit une refonte importante. Légèrement accélérée par le GPU puisque tirant partie des technologies DirectX, l’application est plus réactive que les anciennes versions. Un certain nombre de filtres et d’effets font également leur apparition histoire d’apporter un peu de modernisme à votre présentation. Point intéressant, cette nouvelle version de PowerPoint embarque aussi plusieurs outils permettant de faire un peu de montage vidéo.

Le plus gros changement introduit par Office 2012 concerne finalement Outlook. Et puisque nous avons déjà dédié un article à ce sujet, nous ne reviendrons pas dessus. On notera juste que la nouvelle version d’Outlook propose une toute nouvelle interface et de nombreuses fonctionnalités sociales. Juste histoire que vous gardiez la main sur vos réseaux sociaux préférés et que vous restiez en contact avec vos amis en permanence. Même chose pour Publisher qui voit débarquer une toute nouvelle interface beaucoup plus accessible et moderne.

Quand à OneNote 2010 et Access 2010, là encore pas mal de nouveautés ont fait leur apparition. De nouveaux modèles, une interface retravaillée, la possibilité d’ajouter des fonctions mathématiques aux notes, l’intégration de styles rapides n’en sont que quelques unes.

Office 2010, les fonctions partagées

Office 2010 est beaucoup plus homogène et beaucoup plus agréable que les versions précédentes. Microsoft a effectué un gros travail pour rendre cohérente sa suite bureautique. Chaque application possède donc sa couleur, son identité visuelle. Le résultat semble plutôt probant mais un temps d’adaptation sera sans doute nécessaire pour retrouver ses marques. Notons d’ailleurs que ce dernier point n’est pas anodin et que c’était l’un des nombreux reproches adressés à Office 2007.

Pour faciliter les traitements, on peut également citer l’apparition d’un nouveau menu : BackStage. L’objectif de ce dernier est simple, il est tout simplement question de vous donner la main sur la plupart des fonctions proposées par les applications, et tout ça dans une seule et même fenêtre. Il sera donc possible d’ouvrir un document, d’en créer un nouveau ou d’accéder à tous les travaux que l’on a stocké sur son SkyDrive.

De même, toutes les applications de la suite bénéficient de fonctionnalités de partage très poussées. En quelques clics, il sera possible de basculer vers SkyDrive ou vers les Office Web Apps. Histoire de favoriser le travail collaboratif, il est également possible de partager en temps réel un document. Idéal pour travailler dessus à plusieurs. Attention tout de même car ces fonctionnalités collaboratives nécessitent une infrastructure bien particulière. Dans certains cas, il faudra ainsi opter pour la solution SharePoint que certains d’entre vous connaissent peut-être.

Via