Clicky

Microsoft répare les pots cassés d’Intel avec un patch pour Windows

Intel s’est doublement pris les pieds dans le tapis en l’espace d’un mois. Non contente d’annoncer sur le tard une faille critique touchant ses processeurs, la firme de Santa Monica a concocté un patch qui s’avère insatisfaisant pour de nombreux utilisateurs. Visant à contrer la seconde variante de l’attaque Spectre, le correctif provoque un certain nombre d’effets indésirables sur les PCs sur lesquels il a été installé – à commencer par des soucis de redémarrages intempestifs.

Pour tenter de limiter la casse, Microsoft vient donc de mettre au point un patch de son cru permettant d’annuler les problèmes causés par celui d’Intel. Sobrement nommée KB4078130, la mise à jour a été publiée en urgence par la firme de Redmond. Pour en bénéficier, il faut toutefois l’installer manuellement.

Microsoft vient de lancer le déploiement d’un nouveau patch pour Windows. Il a pour but de limiter les dégâts causés par le correctif proposé par Intel pour contrer Spectre.

Microsoft appelle en outre tous ses partenaires à ne plus déployer le correctif conçu par Intel. Notons qu’Intel avait pour sa part annoncé qu’il valait mieux éviter d’installer son patch en raison de ces fameux soucis constatés sous Windows. Quand le remède est pire que le mal, mieux vaut effectivement s’abstenir…

Une mise à jour à n’installer qu’en cas de nécessité…

Précision importante, le patch de Microsoft ne s’adresse pas à tout le monde, et c’est justement pour cette raison qu’il n’a pas été proposé via le service Windows Update.

Si vous avez installé le correctif d’Intel et que vous rencontrez des problèmes depuis, vous êtes toutefois concerné. Pour installer la mise à jour publiée par Microsoft, rien de plus simple, il suffit de se rendre ici et de la télécharger. Vous obtiendrez alors un simple exécutable qu’il suffira de lancer d’un double-clic.

Dernière info : Microsoft rappelle à ses clients qu’au 25 janvier, aucun rapport faisant état d’une attaque utilisant la variante 2 de Spectre (CVE 2017-5715, pour laquelle le correctif d’Intel a été conçu) n’avait été relevé. Le risque d’en être victime est donc relativement faible, mais cela n’empêche pas le géant américain de recommander malgré tout l’installation du patch du fondeur californien… Enfin, quand ce dernier sera véritablement au point.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.