Microsoft signe un partenariat pour suivre la vente de cannabis

Aux Etats Unis la situation du cannabis n’est pas la même qu’en France, loin de là. De nombreux états ont tour à tour légalisé, dépénalisé ou autorisé le cannabis dans un cadre thérapeutique, a tel point qu’actuellement la marijuana n’est illégale que dans seulement 19 des 50 états.

Une situation qui a généré la création de plantation légales et de diverses entreprises en lien plus ou moins direct avec cette industrie naissante. Parmi ces entreprises, Kind Financial, une start-up implantée en Californie, spécialisée dans les technologies de suivi des récoltes de cette fameuse plante aux effets connus de tous.

Microsoft Weed

Microsoft entre sur le marché légal du cannabis aux Etats-Unis

Mais si nous nous intéressons à Kind Financial, c’est parce que Microsoft a conclu un partenariat avec cette start-up. Une association qui fait du géant de Redmond un acteur (indirect) du marché légal du cannabis.

Microsoft signe un partenariat avec une start-up pour suivre le marché du cannabis

Voilà une phrase qui paraît des plus étranges dans le contexte législatif français, mais comme nous l’avons dit, aux Etat Unis la situation est bien différente. La vente légale du cannabis rapporte gros (le Colorado a ainsi remporté 125 millions de dollars en 2015, en taxant les ventes à hauteur de 30%). Cela amène certaines grandes entreprises à s’impliquer dans ce marché porteur.

C’est le cas de Microsoft qui a annoncé jeudi avoir signé un partenariat avec la start-up californienne Kind Financial, dont la technologie permet de suivre avec une grande précision la production, ainsi que les ventes de cannabis « de la semence à la vente ». Ce suivi est particulièrement utile et permet dans les faits de suivre le parcours d’une graine de cannabis de manière très détaillé, et donc de s’assurer que cette dernière ne finisse pas sa trajectoire sur le marché noir.

Un partenariat visant à surveiller les ventes de cannabis

Grâce à sa stature de troisième plus grande entreprise du monde selon le classement BrandZ 2016, Microsoft sera en mesure d’apporter un soutient non négligeable au gouvernement américain pour la surveillance de ce nouveau marché.

 La firme a d’ailleurs à sa disposition un panel d’outils qu’elle pourra mettre en oeuvre comme son cloud « Azure Government » spécialement créé pour répondre aux besoins spécifiques des administrations américaines.

D’autre part la puissance marketing du géant de l’informatique s’avérera très certainement utile à l’avenir.

Mots-clés cannabismicrosoft