Microsoft tire un trait sur Band, son bracelet connecté

Sortie de route pour le Microsoft Band. Le géant de Redmond tire un trait définitif sur son bracelet connecté, et tourne par la même occasion le dos au marché des wearables. Il faut dire que le secteur ne semble pas particulièrement vivace ces derniers temps.

Comme nous le disions il y a peu, Microsoft est loin d’être la seule firme à constater le manque d’engouement pour les technologies portables. De quoi pousser la firme a stopper la commercialisation de son bracelet en dépit de la sortie de sa deuxième version il y a moins d’un an.

microsoft-band

L’aventure de la firme de Redmond sur le marché des wearables s’arrête avec l’arrêt de commercialisation du Microsoft Band.

Microsoft a donc pris la décision d’arrêter les frais, et de se retirer du secteur des wearables, la société indique cependant que le support de ses bracelets connectés continuerait de fonctionner normalement, et ce pour quelques années visiblement.

Des ventes décevantes

Si la firme de Redmond a pris la douloureuse décision de mettre un terme définitif à l’aventure Microsoft Band, ce n’est clairement pas par hasard. Le bracelet connecté – bien que doté de nombreuses qualités – n’a jamais su trouver son public, le prix élevé de l’appareil étant peut-être une partie du problème (il fallait débourser près de 250€ pour acquérir la deuxième version du Band).

Depuis hier il n’est donc plus possible de commander le bracelet depuis le store de Microsoft, ce dernier n’y étant tout simplement plus présent. Si vous souhaitiez en acheter un il faudra vous tourner vers les revendeurs tiers qui chercheront certainement à déstocker prochainement, ou vous rabattre sur les appareils des marques concurrentes.

D’autres projets à mettre en avant

L’arrêt de commercialisation du Microsoft Band sera l’occasion pour la firme de concentrer ses efforts sur de nouveaux terminaux, tout en mettant en avant d’autres projets, certainement plus rémunérateurs que le bracelet connecté.

Microsoft a ainsi l’opportunité de plancher comme il se doit sur un éventuel Surface Phone, qui pourrait bien voir le jour en 2017. Enfin, la firme gérée par Satya Nadella pourrait par la suite se focaliser sur sa plateforme Health, disponible pour sa part sur l’Appstore et Android.