Web

Microsoft va travailler avec la BNF

Fermement décidé à imposer Bing, Microsoft a décidé de tendre la main à la BNF et au fameux projet Gallica. Pourquoi ? Pour améliorer l’indexation et le référencement de la bibliothèque numérique et pour permettre également aux internautes de trouver plus facilement le livre de leur choix parmi les 1,2 millions documents numérisés. Pas de doute, c’est un vrai défi et la firme de Redmond va avoir du boulot sur la planche.

Notons en revanche que l’accord signé entre Steve Ballmer et Bruno Racine n’est pas exclusif. Microsoft pourra ainsi travailler avec d’autres bibliothèques et il en ira de même pour la BNF, qui sera libre de construire des partenariats avec d’autres moteurs de recherche. Quoi qu’il en soit, voilà un accord qui pourrait profiter aux deux structures. En effet, d’un côté nous avons un moteur de recherche qui ne parvient pas à concurrencer Google et, de l’autre, une bibliothèque numérique qui n’intéresse finalement que les bibliothécaires.

C’est sûr, ça va faire fureur…

Via