Milo Yiannopoulos exclu de Patreon en raison de ses relations avec les suprémacistes blancs

« Milo Yiannopoulos a été banni de Patreon parce que l’association ou le soutien à des groupes haineux est interdit sur la plateforme. » a indiqué la société dans un tweet. Le journaliste britannique entretient des liens avec une frange de l’extrême droite américaine.

Des relations qu’il avait vraisemblablement nouées du temps où il travaillait pour Breitbart, un site d’informations d’extrême droite.

Facepalm

Les responsables de Patreon n’auront pas tardé à prendre cette décision puisque la présence de Yiannopoulos sur la plateforme n’aura duré qu’une journée. Son éviction brutale est survenue suite à la divulgation de courriels prouvant ses liens avec des groupes de suprémacistes blancs américains. Sur une vidéo datant de 2016, l’homme se retrouvait dans un bar réservé aux blancs, chantant et brandissant le salut hitlérien, en présence du nationaliste Richard Spencer.

Yiannopoulos est également un entrepreneur. Bien que sa campagne sur Patreon n’ait pas fait long feu, une journée lui aura suffi pour convaincre 250 mécènes de lui accorder des financements.

Yiannopoulos a un projet, mais également des dettes

L’homme est plus entrepreneur que journaliste depuis ses succès dans la sphère médiatique. Son projet consiste à créer une nouvelle late-night show. En même temps, le Guardian rapporte que les dettes d’Yiannopoulos s’élèvent à 2 millions de dollars.

L’intéressé a d’ailleurs réagi sans tarder pour corriger le chiffre : il doit « au moins 4 millions de dollars » à ses créanciers.

Qu’à cela ne tienne, Yannopoulos a réussi à convaincre 250 « généreux donateurs » en l’espace d’une journée. Il promet entre autres à ceux qui donnent 500 dollars par mois de les appeler le jour de leur anniversaire. À ceux qui donnent 750 dollars par mois, il promet de les inviter à dîner telle une pop star.

Un habitué des exclusions

L’homme a déjà été banni d’autres plateformes. Sur Twitter, il encourageait tout bonnement les utilisateurs qui harcelaient l’actrice Leslie Jones.

Milo est même désavoué par une partie de ses amis conservateurs. Ces derniers étaient choqués par une vidéo dans laquelle Yiannopoulos tenait des propos favorables à la pédophilie.

Le récidiviste a aussi fait des ravages sur Facebook même s’il n’en a pas été exclu pour le moment. À ses propres followers qui critiquent certaines de ses attitudes, il répond par des insultes.

Yiannopoulos n’a pas dit son dernier mot avec Patreon. Il a peut-être été exclu mais il assure avoir le soutien de « riches donateurs privés » à l’image de la famille Mercer.

Mots-clés patreon