Clicky

Minecraft : un malware s’est répandu à travers des skins infectés

Récemment, une mauvaise nouvelle a surpris 50 000 joueurs adeptes de Minecraft : un logiciel malveillant destiné à reformater les disques durs a été subrepticement caché dans les lignes de codes de trois skins (fichiers de personnalisation des avatars) téléchargés. Ces personnalisations sont très prisées des joueurs, des milliers de skins créés par des fans se retrouvent sur des dizaines de sites dédiés au jeu.

La menace a été détectée par Avast, le logiciel de détection de risques de sécurité et de protection de la vie privée.

Danger Minecraft

Selon la firme de sécurité, il est permis de penser que la cible de ces attaques serait les utilisateurs mineurs de Minecraft qui atteignent quelques millions et qui ne sont pas encore conscients des risques de sécurité, contrairement aux adultes qui sont plus méfiants.

Minecraft, un jeu mêlant subtilement survie, construction et aventures, compte actuellement 74 millions de joueurs dans le monde.

Des disques durs formatés et des insultes en prime

Selon les informations, une fois que le joueur a téléchargé le skin, le logiciel malveillant s’installe et le malware commence à reformater les disques durs, supprimer des programmes nécessaires au bon fonctionnement du système et également détruire les données relatives aux sauvegardes.

Parmi les 50 000 joueurs infectés par le malware, quelques-uns ont vu apparaître des messages d’insulte ou de raillerie sur leur écran, leur disant d’aller s’acheter une nouvelle machine ou que leur utilisation d’internet a atteint le maximum pour toute la vie ainsi que d’autres plaisanteries du genre.

Ni le développeur ni Microsoft n’ont détecté les problèmes de sécurité

Ce qui est incroyable dans cette histoire, c’est que ni le développeur de jeu, l’entreprise Mojang, ni Microsoft lui-même n’ont été capables de détecter les risques de sécurité qu’ont constitués ces skins infectés.

Ces derniers étaient disponibles en téléchargement sur le site officiel du jeu, ce qui suppose qu’ils ont été considérés comme inoffensifs avant d’être mis à disposition des joueurs, ce qui n’est apparemment pas le cas.

À l’heure actuelle, les skins infectés ont été supprimés du site par Microsoft et Mojang a déclaré travailler sur une solution pour éviter que ce genre de problème ne se répète.

Mots-clés minecraft

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !