Clicky

Miracle, le FBI est finalement parvenu à déchiffrer l’iPhone 5c du tueur de San Bernardino

Le FBI vient de l’annoncer, ses experts sont finalement parvenus à déchiffrer l’iPhone 5c du tueur de San Bernardino, et ce sans avoir recours ni à Apple ni à une version modifiée d’iOS. Le bureau américain a d’ailleurs décidé de laisser tomber les charges contre la Pomme Croquée. Tim Cook va enfin pouvoir souffler.

Tout a commencé le 2 décembre dernier lorsque deux tireurs ont fait irruption dans un centre d’aide sociale avant d’ouvrir le feu sur les personnes présentes sur place.

iPhone San Bernardino

Le FBI n’a finalement pas eu besoin d’Apple pour cracker l’iPhone du tueur de San Bernardino.

Après avoir froidement abattu plusieurs personnes, les deux tueurs ont pris la fuite à bord d’un SUV. La police les a rapidement pris en chasse et une nouvelle fusillade a éclaté quelques minutes plus tard.

Le FBI a demandé de l’aide à Apple pour cracker l’iPhone 5c du tueur de San Bernardino

Les tireurs ont été tués sur le coup et l’enquête a révélé qu’il s’agissait en réalité d’un couple : Tashfeen Malik et Syed Farook. Les inspecteurs sont parvenus à récupérer l’iPhone 5c de l’homme et ils se sont alors mis en tête de le débloquer pour pouvoir accéder à son contenu.

Mais voilà, le problème c’est que le téléphone était protégé par un mot de passe et le FBI a donc demandé à ce que les ingénieurs de la Pomme Croquée lui filent un coup de main.

Tim Cook a refusé et l’affaire a très vite pris de l’ampleur, d’autant que le bureau a lancé une injonction contre Apple.

Sans surprise, cette histoire a divisé la communauté et si plusieurs personnalités ont pris le parti du gouvernement américain, beaucoup de gens se sont rangés du côté de la firme de Cupertino.

L’histoire a pris un nouveau tournant la semaine dernière. Les autorités ont effectivement annoncé qu’elles étaient sur une piste, sans pour autant rentrer dans les détails.

Le FBI n’a donné aucune info

Elle s’est visiblement révélée fructueuse car le bureau a publié un communiqué de presse ce matin pour annoncer que ses experts étaient finalement parvenus à accéder avec succès aux données stockées sur l’iPhone du tireur. Formidable et ce n’est pas fini car le FBI a aussi demandé l’annulation de l’injonction prise contre Apple.

Il n’y aura donc pas de procès.

Le communiqué de presse ne donne aucune information supplémentaire. Toutefois, selon Reuters, les inspecteurs chargés de l’enquête se seraient récemment rapprochés d’une entreprise israélienne du nom de Cellebrite, une entreprise spécialisée dans… la sécurité mobile.

Et attention car ces experts maitrisent plutôt bien le sujet car ils sont même parvenus à cracher le chiffrement des BlackBerry.

Mots-clés applefbiiphone

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.