MixMatchMusic, pour mixer et découvrir des créations…

Hum… Pas facile à écrire, cet article… En effet, question musique, mes goûts sont assez conventionnels : rock, pop, reggae, certains raps… Bref, on ne peut pas dire que je sois très copain avec la musique électronique. Et c’est bien dommage parce que si j’aimais ce style musical, nul doute que je passerais une bonne partie de mes journées sur MixMatchMusic, un service qui vous permet de mixer et de découvrir des titres… euh… parfois très originaux.

Concrètement, n’importe qui peut mettre ses créations sur MixMatchMusic et les partager avec l’ensemble des utilisateurs. Faut dire ce qui est, l’un des visages du web d’aujourd’hui concerne quand même nos amis musiciens, ces mêmes gars que je ne supporte absolument pas. En même temps, c’est facile de draguer des filles quand tu joues de la guitare comme un dieu, hein, alors que lorsque tu es un Geek,  ce n’est déjà pas pareil…

Revenons tout-de-même à nos moutons et laissons tous ces gratteurs loin derrière nous. MixMatchMusic vous permet finalement de faire deux choses : écouter et mixer. Chaque titre proposé sur le site peut être modifiable à loisir par n’importe quel utilisateur. Ces derniers peuvent donc prendre un morceau de leur choix, le retoucher directement en ligne et le republier à la volée. Côté réalisation, je dois dire qu’on est plutôt bien servi. La partie du service dédiée au mixage est très chouette à utiliser. Un peu comme pour Ejay (oui, je ne suis pas tout jeune), on retrouve donc ses pistes ainsi qu’une impressionnante galerie de sons en tout genre.

Comme vous devez déjà vous en douter, j’ai écouté plusieurs des titres proposés dans le Top Song et j’ai eu la chance de tomber sur quelques perles très sympathiques. Maintenant voilà, je dois bien me résoudre à l’évidence, je suis incapable de juger de la pertinence de ce service. Alors si vous vous y connaissez mieux que moi dans ce domaine, ce dont je ne doute pas, ce serait bien de nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires de ce billet.

Mots-clés musiqueweb 2.0