Moleskine Addict

Pour ceux qui ne sont ni hype, ni branchés et qui ne connaissent pas le Moleskine, il faut préciser que ce dernier est un petit carnet tout mignon, tout sympathique, qui a souvent été utilisé par des artistes et des écrivains. Pas étonnant, dans ce contexte, qu’il soit très vite revenu à la mode. N’est pas branchouille qui veut. Sauf que voilà, certains l’utilisent et en font des merveilles, comme Yissus Galiana.

Yissus Galiana : une première illustration

Yissus Galiana : une seconde illustration

Bon, là encore, il est possible que vous ne connaissiez pas Yissus Galiana. Mais cette fois, on peut vous pardonner parce que le gars n’est même pas dans la Wikipédia (autant dire qu’il n’existe pas). Sans compter que moi non plus je ne le connaissais pas avant de découvrir son travail sur le Moleskine. Oui, bah on ne peut pas tout savoir non plus, hein… Donc histoire de faire un peu les présentations, on va juste dire que Yissus est un illustrateur espagnol bourré de talent. Enfin en tout cas, c’est l’impression qu’il donne.

Alors je vous vois évidemment venir… Ce n’est pas la première fois qu’on parle des Moleskine et je me souviens même d’un billet lointain (je ne sais plus chez qui) qui présentait les carnets les plus insolites, avec une tonne d’illustrations et tout et tout. Cela dit, quand je suis tombé sur le travail de Yissus, j’ai quand même eu envie d’en parler. Même si certaines d’entre elles sont un peu trop barrée à mon goût, elles m’ont globalement beaucoup plu. J’ai tout spécialement accroché aux décors de paysages ainsi qu’aux scènes de vie qui illustrent d’ailleurs ce billet.

Globalement, donc, j’ai eu un gros coup de coeur pour le boulot de Yissus. Et ça me fait penser qu’il faudrait vraiment que je retrouve mon Moleskine un jour et que je me mette à dessiner.

Note : Et d’après vous, avec quoi il a réalisé ces illustrations ?

Via Behance Network