Clicky

Momo, le « monstre » de WhatsApp, est désormais dans le collimateur de la police

WhatsApp voit de temps en temps passer des challenges et le dernier en date est sans doute le plus terrifiant. Momo, c’est son nom, semble bien parti pour prendre la relève du Blue Whale Challenge et il a ainsi conduit à la mort d’une petite fille la semaine dernière. Les autorités mexicaines prennent la menace très au sérieux.

Momo serait (notez le conditionnel) apparu pour la première fois sur Reddit.

Momo WhatsApp

Un internaute aurait en effet confié à la communauté d’un subreddit consacré aux choses décalées avoir reçu le message d’une créature inhumaine et menaçante sur la célèbre plateforme.

Momo, un challenge dangereux

Il a cependant fallu attendre la fin du mois de juillet pour que l’existence de ce challenge soit portée à la connaissance des médias. David vous en avait d’ailleurs parlé dans cet article.

Momo suit un mode opératoire très simple. Tout commence avec un simple message reçu sur la plateforme, un message accompagné d’une photo mettant en scène une créature aux traits inhumains. Loin d’être un canon de beauté, cette dernière est en effet dotée d’yeux exorbités dépourvus de cils ou de sourcil et d’une bouche s’étirant jusqu’à ses oreilles.

Une véritable vision de cauchemar en somme. Certes, mais le pire reste bien évidemment à venir. Après quelques messages en apparence anodins, Momo va en effet communiquer des informations privées à l’utilisateur, des informations comme son nom ou encore son adresse.

Ensuite, il se fera beaucoup plus menaçant. L’utilisateur aura alors le choix entre suivre aveuglément ses ordres ou bien s’exposer à des représailles.

Si l’on en croit les témoignages des personnes qui ont été exposées à ce funeste défi, alors Momo emprunterait beaucoup au Blue Whale Challenge. L’utilisateur est ainsi censé suivre des règles très spécifiques et s’assurer de répondre aux sollicitations de la créature en temps et en heure.

La police a commencé à diffuser des mises en garde au Mexique et en Espagne

Momo n’a cependant aucune existence propre. La créature n’existe effectivement pas et la photo envoyée aux victimes de ce défi est en réalité un cliché d’une sculpture façonnée par Midori Hayashi et exposée à Tokyo.

Toutefois, cela n’a pas empêché plusieurs personnes de tomber dans le panneau et une fillette de douze ans se serait même pendue en Argentine à cause de ce challenge. L’enquête est toujours en cours et on ne sait pas encore si les enquêteurs ont réussi à remonter la piste des auteurs de ces messages nauséabonds.

De leur côté, les autorités mexicaines recommandent la plus extrême prudence et elle a notamment demandé aux parents de prévenir leurs enfants pour éviter de nouveaux drames. Elle avait même diffusé une infographie le mois dernier sur Twitter afin de mieux communiquer auprès de la population.

La police nationale espagnole en a fait tout autant de son côté quelques heures plus tard, en insistant sur le caractère dangereux de ce challenge. Pour le moment, il semblerait que les autorités françaises n’aient pas encore communiqué sur ce défi.

En attendant, si vous avez des proches sur WhatsApp, il sera préférable de parler de ce challenge avec eux.

Mots-clés whatsapp

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.