Clicky

Monaco : un homme a été flashé 386 fois l’année dernière

Un Monégasque a été flashé 386 fois en France en 2016 et il n’est pas le seul à profiter de l’absence d’accord passé entre la principauté et le gouvernement français.

La France applique une politique stricte en matière de circulation routière. Les conducteurs doivent en effet suivre à la lettre les directives imposées par l’état et respecter ainsi les consignes de sécurité élémentaires fixées par les différents décrets passés par les gouvernements.

Poursuite Police

John ne savait pas quoi faire, alors il a volé une voiture de police et il a diffusé le tout sur Facebook Live.

Les excès de vitesse sont ainsi fermement encadrés et les personnes ne respectant pas les limitations mises en place sur les axes routiers du territoire s’exposent ainsi à de fortes amendes et dans les cas les plus graves au retrait pur et simple de leur permis de conduire.

Monaco : certains chauffeurs abusent du manque d’accord entre la principauté et la France

La France ne peut cependant pas faire appliquer sa loi chez ses voisins européens et c’est précisément pour cette raison que des accords ont été votés afin d’éviter d’éventuels débordements.

Toutefois, ces accords ne sont pas soutenus par toutes les nations et la Principauté de Monaco a ainsi choisi de faire l’impasse dessus.

Certains Monégasques profitent de la situation et du flou juridique généré par l’absence d’accord entre Monaco et la France pour adopter des comportements dangereux sur la route.

Comme le relate Nice Matin, un homme a ainsi été épinglé 384 fois pour excès de vitesse en 2016, avec des excès dépassant les 60 km/h.

Pour ne rien arranger, ce conducteur n’est pas le seul à profiter de la situation et le bureau du Procureur de la République de Rennes a ainsi recensé des dizaines de cas similaires durant la même année.

Le procureur de Rennes en a assez !

D’après les chiffres communiqués, 15 véhicules auraient ainsi été mis en cause dans plus d’une centaine d’infractions, 85 dans plus d’une cinquantaine d’infractions et 146 dans plus d’une dizaine d’infractions, dont au moins une contravention de 5e classe.

En effectuant une analyse complète des infractions recensées durant l’année précédente, le bureau a réalisé que les chiffres n’étaient pas meilleurs en 2015. En réalité, durant cette année, 109 véhicules ont été mis en cause dans plus d’une dizaine d’infractions et 97 dans plus d’une cinquantaine d’infractions.

Compte tenu de la gravité de la situation, le Procureur de la République de Rennes a fait parvenir au parquet général de Monaco des centaines de dossiers d’infractions relatives à l’année 2016, des dossiers visant tous des véhicules immatriculés à la principauté.

Monaco a cependant décidé d’agir et le parquet général a ainsi fait savoir qu’il convoquera les propriétaires de ces véhicules dans les semaines et mois  à venir. Pour l’heure, il souhaite cependant se focaliser sur les véhicules flashés plus d’une cinquantaine de fois.

Mots-clés insolitemonaco

David

Passionné, colérique, humain.