Moon Express va pouvoir envoyer sa capsule sur la Lune

Moon Express va pouvoir sabrer le champagne. L’entreprise a en effet obtenu l’autorisation d’envoyer une capsule non habitée sur la Lune de la part de l’Agence Fédérale de l’Aviation (FAA). Il s’agit d’une grande première dans l’histoire spatiale car seuls les gouvernements étaient autorisés à effectuer de telles opérations.

Moon Express est née en août 2010, soit l’impulsion de trois amis vivant en Californie : Naveen Jain, Barney Bell et Robert D. Richards. Si l’entreprise envisage de proposer des services commerciaux de transports et de fret dans un avenir proche, elle a aussi la ferme intention d’exploiter la Lune pour ses ressources.

Moon Express

Moon Express va envoyer une sonde sur la Lune l’année prochaine.

Des ressources et plus précisément des minéraux tels que le niobium, le dysprosium ou encore l’yttrium.

Moon Express souhaite exploiter les ressources présentes sur la Lune

L’entreprise a organisé un premier vol d’essai en 2011 afin de tester un prototype d’atterrisseur lunaire développé en partenariat avec la NASA. Quelques mois plus tard, elle a annoncé la mise en place d’un laboratoire dédié à la robotique, un laboratoire travaillant sur une sonde lunaire du nom de Moon Express Robolotics Lab INnovation, ou MERLIN pour les intimes.

Elle a intensifié ses efforts ces dernières années et il faut croire qu’ils ont fini par payer car la FAA a fini par lui accorder l’autorisation d’envoyer une capsule non habitée sur la Lune.

Mais voilà, Moon Express a encore pas mal de pain sur la planche car l’entreprise n’a pas encore terminé la construction de cette fameuse capsule et elle ne sera pas finalisée avant plusieurs mois. Le lancement est en effet planifié pour la fin de l’année prochaine.

Le lancement de la capsule est planifié pour la fin 2017

Et ça, c’est en supposant que le projet ne prenne pas de retard.

Il faut tout de même savoir que l’initiative de Moon Express n’est pas totalement désintéressée. La société participe en effet au Google Lunar X Prize et elle remportera ainsi 20 millions de dollars si elle parvient à faire atterrir sa capsule sur le satellite lunaire, à faire avancer le module de 500 mètres et à transmettre des photos en haute définition aux équipes au sol.

Maintenant, le fondateur de l’entreprise n’a pas l’intention d’en rester là et il envisage même d’envoyer des hommes et des femmes sur la Lune dans une quinzaine d’années tout au plus.

Mots-clés espacelune