Mougg, un concurrent à Google Music / Amazon Cloud / iCloud

Quand on pense à de l’écoute musicale en streaming, on pense fatalement à Spotify ou à Deezer. En revanche, s’il est question d’envoyer sa propre musique « on the cloud », alors ce sont évidemment d’autres noms qui nous viennent en tête. Des noms comme Google Music, Amazon Cloud ou encore iCloud. Oui mais voilà, il existe d’autres outils qui sont un peu moins connus mais qui proposent exactement le même type de fonctionnalités. Des outils comme Mougg, un chouette webware qui va vous permettre d’écouter votre bibliothèque musicale depuis n’importe quel ordinateur, certes, mais aussi depuis votre mobile…

Mougg, un concurrent à Google Music / Amazon Cloud / iCloud

En matière d’écoute musicale en streaming, nous avons aujourd’hui le choix entre deux grands types de services : ceux qui vous proposent d’écouter un vaste catalogue en échange d’un abonnement (ou pas) et ceux qui vous offrent la possibilité de profiter de votre musique de n’importe quelle machine connectée à internet. Mougg fait partie de cette dernière catégorie et il se positionne donc sur le même secteur que Google Music ou iCloud. Et ses deux grands atouts, finalement, c’est d’être accessible tout de suite et aussi d’être ouvert à tous. Ce qui n’est pas vraiment le cas de ses deux plus grands concurrents. Sans oublier le gros bonus de l’histoire, à savoir que Mougg propose une formule payante (stockage illimité pour 2,99 euros par mois) et une formule gratuite (limité à 2 Go de stockage).

La première chose qui frappe, lorsqu’on se rend sur la page d’accueil de Mougg, c’est la beauté du service. Okay, l’interface ne fait pas tout, nous sommes complètement d’accord, mais elle a tout de même son importance puisqu’une charte bien pensée sera à la fois plus accessible et plus ergonomique. Là, très clairement, les concepteurs du service ont mis la barre très haut puisque ce dernier est un véritable ravissement à utiliser. Une fois enregistré (la procédure prend moins d’une dizaine de secondes et tient en trois champs de formulaire), nous sommes ainsi automatiquement redirigé vers le webware.

En haut, on retrouve le lecteur avec les principales fonctions du service, à savoir :

  • Le lecteur accompagné de tous les boutons qui vont bien.
  • Les options de lecture (en continu, aléatoire).
  • Les boutons de partage vers Twitter et Facebook.

Sobre et efficace. Sur la gauche, on pourra trouver une barre latérale qui vous permettra d’accéder à votre musique, d’uploader des pistes (envois simultanés supportés) ou même de créer vos playlists. Pas besoin de rentrer dans les détails, tout est plutôt bien expliqué. Un peu plus bas on va également trouver une option pour sélectionner le langage de l’interface. Mougg supporte ainsi pas mal de langues, dont l’anglais, le français, le polonais, l’espagnol ou encore le vietnamien. C’est assez rare donc ça mérite d’être souligné. Enfin, tout en bas, on retrouvera une jauge nous permettant de visualiser l’espace restant sur notre compte. Enfin si on a opté pour la formule gratuite, bien sûr, puisque la formule payante offre un espace de stockage illimité.

Sans aucune surprise, les pistes apparaissent sur la droite. Un simple clic sur le bouton associé et la lecture peut démarrer. Je ne suis pas un grand mélomane mais la qualité d’écoute me semble plus que correcte. On peut bien évidemment visualiser toutes les informations méta au sujet de nos morceaux (artiste, album, genre, durée, nombre de lectures) et on trouve également sur la droite un bouton pour éditer la piste. C’est franchement très propre et très convivial. Le seul bémol, finalement, c’est qu’il est visiblement impossible de supprimer une piste. Plutôt logique, c’est aussi un moyen pour les concepteurs du service de pousser leurs utilisateurs à opter pour un abonnement premium.

Bref, vous l’aurez sans doute compris, Mougg m’a fait une forte impression. En revanche, question légalité, je ne sais pas comment se positionne le service. Et c’est un peu dommage puisqu’il est par conséquent difficile d’évaluer sa pérennité. Dans tous les cas, on notera que les concepteurs du service ont également réalisé deux applications pour iOS et Google Android, mais je n’ai malheureusement pas eu le temps de les tester donc si vous avez des retours à ce sujet, faut vraiment pas hésiter.

Mougg, un concurrent à Google Music / Amazon Cloud / iCloud

Mougg, un concurrent à Google Music / Amazon Cloud / iCloud



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Megaupload 2.0 : lancement le 19 janvier 2013

    Megaupload 2.0 : lancement le 19 janvier 2013

    C’est le 19 janvier 2012 que tout s’arrêta brusquement. Personne ne l’avait vraiment vu venir. En quelques secondes, en un claquement de doigts, Megaupload sombra ainsi dans les méandres abyssales du web et on entend hurler encore aujourd’hui ces millions de liens laissés orphelins. Et aujourd’hui, Kim Dotcom vient de faire un joli pied de nez aux lobbies et aux instances gouvernementales en annonçant officiellement la date de lancement du nouveau Mega, aussi connu sous le nom de Megaupload 2.0 ou de Megaupload Reloaded. Et c’est donc le 19 janvier 2013 que ce dernier va…

  • Roadtrippers, un service pour mieux préparer ses voyages

    Roadtrippers, un service pour mieux préparer ses voyages

    Roadtrippers devrait intéresser tous ceux les amoureux de voyages et, plus globalement, tous ceux qui passent beaucoup de temps sur la route. Car en effet, si ce dernier va vous permettre de créer ou d’enregistrer des itinéraires pour les imprimer ensuite, il vous offrira également la possibilité d‘afficher tous les lieux importants qui se dresseront sur votre route. Des lieux comme des restaurants, des magasins, des salles de sports, des salles de cinéma, des parcs d’attraction et bien plus encore. Vous l’aurez compris, Roadtrippers peut également s’avérer intéressant pour visiter des régions ou même pour…

  • Diablo 3 : un nouveau trailer axé sur les mercenaires

    Sorry For May 15, un générateur d’excuses bidons pour Diablo 3

    Chers amis, le 15 mai prochain, la production de richesses dans le monde risque de s’effondrer et nul doute que les agences de notation ne manqueront pas de sanctionner un bon nombre de pays. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est le 15 mai prochain que Blizzard va lancer Diablo 3. Sachant qu’il s’agit là de l’un des titres les plus attendus de notre siècle – il était même plus attendu que Duke Nukem Forever -, on comprend tout de suite pourquoi nous allons être nombreux à nous enfermer chez nous. Et justement, si vous…


  • thomas

    L’article arrive un poil trop tôt, ils sortent la V2 dans les prochains jours! avec apparemment plus de fonctions sociales et une fonction de découverte de musique.

    Mougg semble vouloir prendre le meilleur d’Amazon Cloud player (même s’il est sorti avant), Spotify et Last.fm?

  • http://www.fredzone.org Fred

    Ah merde :s

  • thomas

    @Fred: Ils nous disent tout sur leur fan page facebook ;)

  • Pingback: Tweets du vendredi 17 juin 2011 « Valeria Landivar

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -