Mozilla en a marre de Thunderbird

Mozilla est surtout connu pour son navigateur mais la fondation est aussi présente sur le segment des clients mail avec Thunderbird. La première version est arrivée sur le marché en 2003 et la fondation a déployé une dizaine de mises à jour entre temps mais elle ne souhaite plus continuer à assurer son développement et elle est prête à le confier à une autre organisation.

La première version de Thunderbird a été publiée au début des années 2000 mais elle ne portait pas ce nom là à l’époque et elle était ainsi nommé Minotaur, en hommage à la célèbre créature de la mythologie grecque.

Fin Thunderbird

Thunderbird risque de bientôt changer de propriétaire.

Elle n’a pas rencontré le succès escompté. La solution a donc changé de nom en 2003, pour devenir « Mozilla Thunderbird ». La fondation pensait que son nom suffirait à assurer un bel avenir à son application mais cela n’a malheureusement pas été le cas.

Thunderbird serait actuellement utilisé par un peu plus de 9 millions de personnes

D’après les derniers chiffres publiés par l’organisation, le client serait actuellement utilisé par un peu plus de 9 millions de personnes dans le monde et il n’aurait séduit que 770 000 utilisateurs en France. Il est surtout utilisé en Allemagne (1,7 million) et au Japon (1 million), mais également aux Etats-Unis (927 000).

L’hexagone arrive en quatrième position, suivi par l’Italie, la Russie, la Pologne, l’Espagne, le Brésil et le Royaume-Uni. Les autres pays représentent approximativement 2,5 millions d’utilisateurs.

Si vous l’utilisez vous-même, alors vous savez certainement que son développement a considérablement ralenti ces dernières années. Mozilla a confié d’autres projets à ses développeurs et ils n’interviennent plus que pour corriger les bugs et les éventuelles failles de sécurité.

Le développement des nouvelles fonctionnalités est totalement gelé en interne mais il reste possible à la condition expresse que ce soit des développeurs indépendants qui s’en chargent.

Mozilla n’a cependant pas l’intention de laisser mourir le client. La fondation compte confier son développement à une autre organisation et Mark Surman, son directeur exécutif, aurait même trouvé un repreneur. Il n’a malheureusement pas souhaité divulguer son identité pour le moment et nous ne savons donc pas de qui il s’agit.

Pensez-vous que Thunderbird a encore un avenir sur le marché ?

Mots-clés mozillathunderbird