Clicky

Mozilla n’est pas très content de voir Microsoft adopter Chromium sur son prochain navigateur

Microsoft a annoncé la semaine dernière son intention de laisser tomber EdgeHTML (le moteur de rendu du navigateur Edge) au profit de l’incontournable Chromium. La décision n’a visiblement pas été très bien accueillie par Mozilla et il semblerait ainsi que la fondation voit d’un très mauvais œil ce revirement de dernière minute.

Si cette drôle de décision a naturellement été saluée par Google, elle ne réjouit pas le moins du monde Mozilla et la fondation, propriétaire du navigateur Firefox, a tenu à le faire savoir.

Nouveau navigateur Mozilla

Ce n’est pas une révélation, mais le bilan d’Edge est très loin d’être fameux. Le navigateur n’a pas réussi à décoller et à trouver sa place face à la concurrence et Microsoft ne pouvait rester les bras croisés.

Néanmoins, du point de vue de Mozilla, cette décision est surtout une nouvelle victoire pour les équipes de Google et ne fait que renforcer les positions de Chrome sur le marché.

Google se réjouit de travailler avec Microsoft

Google, sans surprise, a accueilli positivement l’annonce de Microsoft.

Un porte-parole de l’entreprise a ainsi déclaré :

« Chromium est un champion de l’open source depuis sa création et nous souhaitons la bienvenue à Microsoft dans la communauté des contributeurs à Chromium. Nous sommes impatients de travailler avec Microsoft et la communauté des standards du Web pour faire progresser l’open source, soutenir le choix des utilisateurs et offrir des expériences de navigation exceptionnelles. »

Firefox ne voit pas l’adoption de Chromium comme une solution

Mozilla, de son côté, ne voit pas les choses de la même manière. Pour la fondation, cette décision va surtout être profitable à Google et limiter le nombre d’alternatives pour les utilisateurs :

« Cela ne fait que renforcer l’importance du rôle de Mozilla en tant que seul choix indépendant. Nous n’allons pas admettre que la mise en œuvre du Web par Google est la seule option que les consommateurs devraient avoir. C’est la raison pour laquelle nous avons initialement construit Firefox et pourquoi nous allons toujours nous battre pour un Web véritablement ouvert. »

En tout cas, Microsoft a déclaré qu’il apporterait des contributions substantielles au moteur Chromium. Des améliorations qui devraient profiter à l’ensemble du secteur ainsi qu’aux navigateurs exploitant le moteur de rendu de Chrome, comme Vivaldi par exemple.