Mozilla publie une extension pour limiter le tracking publicitaire de Facebook

Alors que l’affaire relative à la Cambridge Analytica n’en finit plus de faire scandale, et que Facebook se trouve dans une situation plus qu’inconfortable depuis un peu plus d’une semaine, Mozilla s’est visiblement dit que le timing était parfait pour lancer une nouvelle extension qui risque de faire grincer quelques dents dans les locaux californiens du réseau social numéro 1.

L’éditeur de Firefox vient en effet de lancer « Facebook Container », une extension qui cherche à vous protéger de la chasse aux données orchestrée par Facebook en dehors de ses propres services. Le réseau social use en effet du tracking publicitaire pour suivre vos pérégrinations sur le web, même lorsque vous n’êtes plus sur Facebook. Une pratique que Mozilla vise à contrer au travers de cette application et de son célèbre navigateur.

Mozilla vient de publier une nouvelle extension pour Firefox. Baptisée « Facebook Container », elle vise à limiter la collecte de données à laquelle Facebook s’adonne en dehors de ses services.

Notons que ce n’est pas la première fois que Mozilla se lance sur le créneau de la protection des données personnelles et de la vie privée des utilisateurs de Firefox. Par le passé, l’éditeur avait notamment tenté de généraliser l’usage de la norme DNT (« Do Not Track ») qui visait essentiellement à permettre aux internautes d’apposer leur droit de veto face au tracking publicitaire. Une tentative qui s’était soldée par un échec plus ou moins cuisant.

Facebook et son tracking publicitaire dans le collimateur de Mozilla

L’organisme à but non lucratif remet donc le couvert, mais cette fois sous une autre forme, plus ciblée. L’idée est tout bêtement de mettre des bâtons dans les roues des systèmes de tracking déployés par Facebook, en essayant de compartimenter au maximum les profils de navigation des internautes utilisant l’extension « Facebook Container ».

Cela aura pour effet de brouiller les pistes et de rendre leurs actions sur le web et les sites qu’ils consultent plus difficiles à analyser pour Facebook – et donc plus difficile à exploiter à des fins publicitaires (puisque concrètement leur profil social ne sera plus solidaire de leurs faits et gestes sur la toile).

Comme le souligne le communiqué de Mozilla, le but de la manœuvre est de vous permettre de continuer à utiliser Facebook, tout en limitant au maximum le recueil de vos précieuses données : « Au lieu d’arrêter d’utiliser un service que vous trouvez précieux et de louper ces adorables photos de votre neveu, nous pensons que vous devriez avoir les outils vous permettant de limiter les données que d’autres peuvent collecter sur vous« , indique notamment l’éditeur.

Si vous considérez que passer par la case #deletefacebook, est un brin trop radical, utiliser « Facebook Container » pourrait donc être un bon compromis.