Clicky

MWC 2017 : Tout sur le Xiaomi 5C et le Xiaomi 4X

Xiaomi a aussi fait le déplacement à Barcelone cette semaine. Le constructeur a d’ailleurs profité de l’occasion pour présenter deux nouveaux appareils très différents l’un de l’autre : le Xiaomi 5C et le Xiaomi 4X. Le premier a une particularité très intéressante. Il est animé par le tout premier processeur de la marque.

Le Surge S1, c’est le nom de la puce, a nécessité deux années de développement et il sera à terme intégré à la plupart des terminaux produits par la marque chinoise.

Xiaomi 5C : image 1

Le Xiaomi 5C dans toute sa superbe.

Ce processeur ne se positionne pas sur le haut de gamme et il ne sera donc pas en mesure de rivaliser avec l’Exynos 8895 ou avec le Snapdragon 835. Plus modeste, il offrira une puissance équivalente à celle des 6xx.

Surge S1 : un processeur signé de la main de Xiaomi

Sur un plan plus technique, le Surge S1 embarque un total de huit coeurs répartis en deux clusters, le tout avec une architecture de type big.LITTLE. Les Cortex-A53 cadencés à 1,4 GHz seront utilisés pour les opérations courantes et les Cortex-A54 cadencés à 2,2 GHz s’activeront pour les calculs les plus importants.

Xiaomi a fait en sorte d’augmenter la fréquence de ses cœurs afin de pouvoir prendre un peu d’avance sur Qualcomm et son Snapdragon 625.

La méthode de gravure utilisée date un peu en revanche. Xiaomi a opté pour un procédé en 28 nm. Là, on est loin des puces concurrentes puisque la plupart des SoC de ce secteur sont gravés en 14 ou 16 nm.

Pour épauler le processeur, le constructeur a intégré un GPU Mali T860. Il a aussi développé le modem.

Xiaomi 5C : image 2

Xiaomi 5C : le premier téléphone sous Surge S1

La Xiaomi 5C est le premier terminal à profiter de cette puce. Esthétiquement parlant, l’appareil est doté d’un beau boîtier métallique aux finitions soignées. Il rappelle beaucoup l’iPhone 6, bien entendu. Derrière, on trouve un écran LCD IPS de 5,15 pouces capable d’afficher une définition en 720p et un Surge S1 couplé à 3 Go de RAM.

L’espace de stockage atteint les 64 Go pour sa part et on a aussi droit à un capteur de 12 millions de pixels et à une batterie de 2 860 mAh compatible avec la charge rapide. La définition de la caméra frontale n’est curieusement pas précisée. Un port USB Type-C complète le tableau.

La 4G est de la partie, le téléphone n’est pas compatible avec la bande 20.

Attendu pour les semaines à venir, le Xiaomi 5C sera proposé à environ 200 € et il sera livré avec Android 7.0 Nougat. L’appareil se destine à la Chine, mais on pourra toujours l’importer en passant par les boutiques spécialisées.

Xiaomi 4X

Xiaomi 4X : sa force, c’est son prix

Le Xiaomi 4X hérite lui aussi d’une coque métallique brossée. Il se déclinera d’ailleurs en noir, en or et en or rose.

La fiche technique de l’appareil ne manque pas d’intérêt pour sa part. L’appareil embarque en effet un écran HD de 5 pouces (1280 x 720) et un Snapdragon 435 composé de huit coeurs couplés à 2 ou 3 Go de RAM suivant les variantes. Le stockage oscille pour sa part entre 16 et 32 Go.

La partie photo est assurée par un capteur de 13 millions de pixels (f/2.0) et on a en plus droit à une batterie de 4 100 mAh. Le WiFi 802.11 b/g/n répond à l’appel, même chose pour le Bluetooth 4.2 et la 4G. La bande 20 n’est malheureusement pas supportée non plus.

Le prix du premier modèle est fixé à 100 € environ, contre 120 € pour la version la plus musclée. Xiaomi vise uniquement le marché chinois là encore. Il faudra donc l’importer pour en profiter.

Mots-clés mwcmwc 2017xiaomi

Share this post

David

Passionné, colérique, humain.