[MWC 2018] Vivo dévoile l’Apex : un prototype bordeless à 98%

Toujours dans les mauvais coups (ou dans les bons, c’est selon…), le média américain The Verge a eu la chance de compter parmi les rares à pouvoir prendre en  main le Vivo Apex, un impressionnant prototype dévoilé à l’occasion du MWC de Barcelone par le constructeur chinois.

Sa principale particularité ? Son écran, sans aucun doute. Vivo lui a en effet conféré une dalle OLED qui occupe 98% de l’espace disponible en façade et qui a la spécificité de servir (pour 2/5 de sa surface) de capteur d’empreintes digitales. L’occasion pour le constructeur de recycler sa technologie présentée au CES sur le X20 Plus UD. Un autre prototype qui s’annonçait en janvier dernier comme le premier smartphone doté d’un capteur d’empreintes dissimulé sous l’écran, développé en partenariat avec Synaptics.

Le géant chinois Vivo (5e constructeur mondial) vient de dévoiler son Apex au MWC. Il s’agit d’un prototype de smartphone disposant d’un écran borderless à 98%. Impressionnant, mais pas pour maintenant.

Il n’empêche que pour parvenir à concevoir un smartphone profitant d’un tel design, et surtout réussir à nous pondre une façade aussi impressionnante, la firme asiatique a dû se creuser les méninges pour intégrer malgré tout un haut-parleur destiné aux appels et surtout un capteur selfie. L’occasion ou jamais de bousculer un peu les codes actuels en la matière.

Un haut-parleur planqué sous l’écran et un capteur selfie en embuscade…

Par un astucieux tour de passe-passe, Vivo a habilement dissimulé un haut-parleur sous la l’écran et ce grâce à une autre de ses technologies maison (La Screen SoudCasting Technology). Concrètement, l’écran sert de réflecteur et suffit du coup à propager le son – et par conséquent la voix de son interlocuteur – jusqu’à l’oreille lors d’un échange téléphonique. Si la qualité des appels – au niveau audio – reste perfectible selon The Verge, le principe fonctionnerait suffisamment bien à l’heure actuelle. Suffisamment pour un prototype en tout cas.

À noter que le constructeur n’a pas pour autant fait l’impasse sur une sortie son de qualité pour la musique. Outre la présence d’une sortie Jack 2,5 mm et d’un DAC (Digital-to-Analalog Converter), Vivo a tenu à intégrer à son mobile trois petits haut-parleurs et une « bouche » qui porte visiblement vers le bas du terminal.

Reste maintenant, l’épineuse question du capteur de selfie. De ce côté la marque a opté pour un module rétractable positionné sur le dessus de son Apex. Cliquer sur la commande permettant de passer de l’appareil principal au capteur dédié aux autoportraits, suffira à déployer une petite excroissance qui embarque le module 8 Mpx souhaité.

Comme le souligne le journaliste de The Verge qui a pu prendre l’appareil en main, il ne s’agit pour l’heure que d’un prototype qui n’est pas voué à une quelconque commercialisation. Un prototype, certes, mais un prototype très crédible, ingénieux et qui fonctionne parfaitement bien. Le constructeur indique vouloir réduire encore la taille de la bordure inférieure de l’écran pour obtenir un mobile que l’on pourra « véritablement désigner comme étant borderless« . Rendez-vous, donc, dans les prochains mois…

Mots-clés mwc 2018vivo