[MWC2019] Le Kinect est de retour, mais pour les entreprises

Microsoft est l’une des rares entreprises qui arrivent encore à garder secrets certains de ses produits. Preuve en est, la firme a profité de sa conférence de presse de Barcelone pour annoncer… le grand retour du Kinect !

Lancé en 2010 aux côtés de la Xbox 360, le Kinect était censé révolutionner notre manière d’interagir avec les titres de la console, en nous permettant de nous affranchir de ce bon vieux contrôleur. L’idée était en effet assez simple, et l’appareil avait été conçu afin d’observer et d’analyser les mouvements de notre corps pour les retranscrire ensuite dans des environnements virtuels.

Azure Kinect

Le succès n’a cependant pas été au rendez-vous et le Kinect n’a pas réussi à s’imposer sur le marché vidéoludique.

Azure Kinect, ou le come-back du Kinect

En revanche et contre toute attente, l’accessoire s’est rapidement fait une place sur le secteur de l’électronique ou de la recherche. Les plus bricoleurs d’entre nous se sont ainsi amusés à l’utiliser pour une tonne de projets et de tâches différentes.

Il semblerait que cela n’ait pas totalement échappé à Microsoft. L’entreprise américaine a en effet levé le voile hier soir sur une nouvelle version de sa caméra, une version baptisée Azure Kinect.

Très massive, cette dernière regroupe pas mal de choses. En plus de la caméra haute définition placée à l’avant du dispositif, on retrouve ainsi un capteur de profondeur et une série de plusieurs microphones.

D’après la firme, l’Azure Kinect ne se contentera en outre pas de « voir », mais il sera aussi capable d’analyser la scène se déroulant sous ses yeux.

Un produit destiné aux entreprises

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le dispositif ne vise pas le grand public, mais l’entreprise. Microsoft a d’ailleurs évoqué plusieurs partenariats durant sa conférence de presse. Ocuvera, par exemple, utilise l’Azure Kinect et un logiciel pour surveiller les personnes en maison de retraite et s’assurer qu’elles ne chutent pas lors de leurs déplacements.

Pour l’heure, seul un kit de développement est proposé aux entreprises désireuses de tester la solution. Il coûte 399 $ et il regroupe une caméra ToF de 1 million de pixels, une caméra RVB principale de 12 millions de pixels, 7 microphones placés à 360° et un capteur d’orientation.

Le produit peut-être précommandé à cette adresse.