Nagios, rien que pour vous…

Comme je suis un blogueur sympathique et que je sais qu’il y a certains d’entre vous (enfin un, en tout cas) qui éprouve une passion déraisonnée et déraisonnable pour les serveurs Nagios, je me suis dit qu’un petit billet sur le sujet pourrait être utile. Et oui, parce que monter un serveur de ce type, ce n’est vraiment pas facile. Heureusement, en la matière, il existe des blogs spécialisés qui peuvent vous sauver la vie, comme celui de Nicolargo.

Et au passage, je tiens à saluer ce brave jeune-stagiaire-plein-d’avenir, qui ne manquera pas de se reconnaître, et qu’on a fait souffrir pendant deux mois de manière complètement éhontée. Le pauvre, c’est vrai que lui balancer une vieille machine de 10 ans dans les mains et lui demander d’en faire un serveur Nagios, ce n’était pas très chouette de notre part.

Surtout qu’à peine son stage terminé, je suis tombé sur le blog de Nicolargo, un type complètement fanatique des solutions libres et qui a publié plusieurs billets sur le sujet. Alors, tel un grand seigneur sur son blanc destrier, je me suis dit que cela pourrait être profitable aux jeunes-stagiaires-plein-d’avenir qui tombent parfois sur des gens aussi cruels que nous.

Au passage, si vous êtes étudiant, jeune, que vous n’avez rien contre le fait de travailler pour pas un rond, n’hésitez surtout pas à me transmettre votre CV. Vous verrez, ce sera très drôle, on vous fera porter des unités centrales à travers toute la ville, et en plus on se moquera de vous. A noter que les croissants et autres pains chocolat seront à votre charge, bien entendu…