Nan Madol, la cité ancienne perdue au milieu de l’océan Pacifique

L’île reculée de Pohnpei, qui fait partie du patrimoine de l’UNESCO, abrite le site archéologique de Nan Madol. Celui-ci comprend de nombreux îlots artificiels. Pour le scientifique McKoy, cette ancienne ville représente un véritable mystère. Les îlots qui composent Nan Madol ne semblent pas s’être formés naturellement. Leur vue d’ensemble forme des figures géométriques.

Pour le moment, les archéologues ont peu d’informations sur la ville de Nan Madol et les ruines qui s’y trouvent. Néanmoins, elle semble s’asseoir au sommet d’un lagon et elle est composée de grands murs de pierre ainsi qu’une série de canaux. L’appellation Nan Madol signifie « l’espace entre » ou encore « l’intervalle » en pohnpeien.

Ville ancienne

Research Gate a publié des études montrant que le site archéologique pourrait remonter au premier ou au deuxième siècle de notre ère.

Des pierres datant de 1180 av. J.-C.

Les ruines antiques de Nan Madol pourraient être les vestiges d’une civilisation passée. Certains n’ont pu s’empêcher d’établir un parallèle avec le mythe de l’Atlantide. Une équipe de chercheurs dirigés par Mark McCoy de la Southern Methodist University au Texas a analysé les caractéristiques des ruines.

Suite à cela, Fox News a publié le résultat de leur étude indiquant que les premières pierres présentes sur le site remontaient en l’an 1180.

Le scientifique a d’ailleurs déclaré que la ville de Nan Madol représentait un vestige historique pour le Pacifique. Les sépultures des premiers chefs de Pohnpei sont présentes dans ces ruines. Les tombeaux situés sur les autres îles sont plus récents d’un siècle par rapport aux monuments trouvés sur le site.

L’ancienne capitale d’une grande dynastie

Pour McCoy, Nan Madol avait été la capitale de la dynastie Saudeleur. Elle était le siège du pouvoir politique, le centre des rituels religieux et le lieu de repos des anciens dirigeants de l’île. Si Nan Madol fait penser à la mythique citée perdue de l’Atlantide, c’est parce qu’elle est en partie engloutie sous l’océan Pacifique.

D’après Science Channel, les murs et les ruines de Nan Madol en Micronésie cachent quelque chose d’immense. Avec les multiples canaux qu’elle contient, l’île de Pohnpei compte pas moins de six cents îles formant une gigantesque ville au milieu de l’océan Pacifique.

Shirley Andrews, auteur du livre Lemuria and Antlantis assure que l’Atlantide existe bel et bien. Le trouvera-t-on parmi les ruines mystérieuses de Nan Madol ? Rien n’est moins sûr…