NASA : le télescope Kepler livrera bientôt son dernier message

Après neuf ans passés dans l’espace, le télescope Kepler est à court de ressources. La NASA a mis en veille son télescope jusqu’au 10 octobre 2018, date à laquelle Kepler devrait envoyer les dernières informations qu’il a recueillies. Les experts de l’agence ont jugé que cette mise en veille était nécessaire parce que le télescope est actuellement en manque de carburant.

Le 10 octobre 2018, ils tenteront ainsi de télécharger les dernières observations effectuées par l’engin.

NASA Kepler

L’objectif de l’agence spatiale américaine est de disposer du maximum d’informations avant de passer un contrat le même jour. Kepler a été lancé dans l’espace pour recenser les exoplanètes situées dans une région de la Voie Lactée. Pour ce faire, l’appareil cherche une variation de la luminosité des étoiles lorsque les planètes passent devant elles.

Il s’agit de la méthode des transits.

Kepler devait chercher des planètes identiques à la Terre

Kepler avait pour mission de rechercher des planètes identiques à la Terre et qui gravitent dans la zone habitable des étoiles situées autour de nous.

Si le télescope a repéré l’existence de 30 planètes qui se trouvent dans les zones habitables de leurs étoiles, toutes ont une taille deux fois inférieure à celle de la Terre.

Au total, Kepler aura trouvé 2 327 exoplanètes confirmées lors de la première phase de sa mission. Sa première découverte est survenue en 2014 lorsque l’appareil a détecté l’existence d’une première planète dans une zone habitable. Cette planète a été baptisée Kepler-186f et elle est située à environ 500 années-lumière de notre planète.

La dernière planète découverte par la NASA est Wolf 503b, une planète dont la période orbitale ou période de révolution n’est que de seulement six jours et elle n’est séparée de la Terre que de 145 années-lumière.

K2 poursuivra la mission de Kepler

Kepler a connu plusieurs problèmes de fonctionnement. L’une de ses roues a cessé de fonctionner le 14 juillet 2012. Ces roues sont importantes parce qu’elles maintiennent le télescope stable et l’aident à suivre et à surveiller avec précision les étoiles. L’appareil était équipé de 4 roues et les équipes de la NASA ont déclaré que les 3 autres roues étaient suffisantes pour poursuivre la mission.

Malheureusement, la deuxième roue a aussi lâché l’appareil le 11 mai 2013, ce qui a fait que le télescope avait perdu la stabilité et la précision nécessaire pour mener à bien sa mission principale. Pour compenser la perte de ces roues, la NASA a mis en marche les propulseurs de l’appareil.

En marge de cette mesure, l’agence spatiale a aussi lancé une nouvelle mission pour lui permettre de rechercher des planètes aux alentours des étoiles naines rouges. Cette mission a été baptisée K2 et a déjà confirmé l’existence de 325 exoplanètes jusqu’à aujourd’hui.

Mots-clés astronomiekepler