NASA : les prochaines missions lunaires habitées seront les missions Artemis

La NASA pilote de front plusieurs missions. Certaines ont pour objectif la planète rouge, mais la Lune se trouve elle aussi dans le collimateur de l’agence spatiale. Elle compte en effet lancer de nouvelles missions habitées dans les années à venir. Et nous connaissons même leur nom.

Si la NASA, et d’autres agences, ont la Lune dans leur ligne de mire, ce n’est pas tout à fait par hasard. De par son emplacement, notre satellite naturel représente un véritable tremplin vers le reste de notre système.

JAXA Lune

Crédits Pixabay

En effet, de nombreuses puissances ont pour objectif de construire une station spatiale dans l’orbite lunaire afin de pouvoir approvisionner les futurs vaisseaux spatiaux qui seront à terme envoyés vers Mars.

Artemis, le nouveau programme lunaire de la NASA

Toutefois, avant de pouvoir atteindre cet objectif, la NASA et ses partenaires vont devoir mettre sur pied des missions spatiales habitées à destination de la Lune. Des missions qui poursuivront ainsi le travail initié avec les missions Apollo.

Jim Bridenstine, l’actuel administrateur de l’agence, a justement pris la parole récemment afin de revenir sur ces futures missions et l’homme a alors clairement évoqué le nom du programme, un programme qui sera baptisé en l’honneur de la déesse chasseresse Artemis, jumelle d’Apollon :

« Je pense que c’est merveilleux que cinquante années après Apollo, le programme Artemis transportera le premier homme et la première femme vers la Lune. J’ai moi-même une fille qui a 11 ans et je veux qu’elle soit capable de s’imaginer dans le même rôle que celui de la prochaine femme qui ira sur la Lune ».

Les États-Unis veulent être la première puissance à envoyer une femme sur la Lune

En 1979, la mission Apollo 11 était en effet composé de trois hommes : Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins.

Aucune femme n’était donc présente. Jim Bridenstine, de son côté, compte procéder différemment pour les missions Artemis et il a donc indiqué à plusieurs reprises qu’il souhaitait que les États-Unis soient la première puissance à envoyer une femme sur la Lune.

La NASA compte d’ailleurs accélérer les choses. Elle s’est en effet donné pour mission d’envoyer une nouvelle mission habitée vers notre satellite à l’horizon 2024. L’administration Trump appuie totalement cette idée et Mike Pence lui-même a même appelé l’agence à accélérer le programme lunaire un peu plus tôt dans l’année.

L’agence spatiale américaine n’est d’ailleurs pas la seule à œuvrer dans ce sens. La Lune intéresse aussi les groupes privés et Blue Origin a d’ailleurs présenté la semaine dernière son premier atterrisseur lunaire, Blue Moon.

Mots-clés artemisluneNASA