Clicky

Naughty America veut faire de l’argent avec le fake porn

Naughty America semble s’être découvert une véritable passion pour le deepfake porn, ou le fake porn. L’entreprise a en effet annoncé le lancement d’un nouveau service payant, un service exploitant pleinement cette technologie.

L’IA se marie désormais à toutes les sauces. Certains l’utilisent pour la photo, d’autres pour le traitement automatisé de données, d’autres encore pour créer de fausses vidéos mettant en scène des personnalités dans des postures coquines.

Sextoys Europe

La première vidéo de ce genre est apparue en fin d’année dernière sur les forums de Reddit. Elle mettait en scène l’actrice Gal Gadot dans une production pour adultes.

Le deepfake intéresse beaucoup Naughty America

Beaucoup ont pensé que cette séquence avait été réellement tournée, mais il s’est avéré un peu plus tard que ce n’était pas le cas. Gal Gadot avait simplement été victime du tout premier deepfake de notre histoire.

Par la suite, un développeur a en effet reconnu être à l’origine de la vidéo et avoir utilisé plusieurs intelligences artificielles disponibles en libre accès sur la toile pour la réaliser. Très vite, de nouvelles vidéos sont apparues et le deepfake porn a commencé à se répandre sur la toile.

Face aux critiques, les géants du web ont pris la décision d’interdire purement et simplement ces contenus, avec plus ou moins de succès.

Naughty America ne voit pas les choses de la même manière cependant. Le géant du divertissement pour adultes a en effet annoncé le lancement d’un service dédié à ces contenues cette semaine.

Un service pour créer des vidéos de deepfake en toute légalité

Andreas Hronopoulos, le PDG de l’entreprise, a profité d’une entrevue menée par Variety pour faire toute la lumière sur ce nouveau service.

Très complet, ce dernier permettra aux clients de la société de réaliser leurs propres clips deepfake en collant par exemple leur propre visage sur des acteurs et actrices ou bien en plaçant les stars du genre dans divers environnements. Grâce à ce service, les utilisateurs pourront donc se glisser durant un court moment dans la peau d’un réalisateur et donner ainsi libre cours à leurs fantasmes.

Naughty America a bien entendu conscience des dérives du deepfake et le PDG de l’entreprise compte ainsi mettre en place un outil de conformité afin de s’assurer que toutes les séquences proviennent bien d’adultes consentants. Hronopoulos ne compte d’ailleurs pas en rester là et il a la ferme intention de poursuivre dans cette direction et de développer d’autres services autour du deepfake.

Mots-clés fake pornnsfy

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.