Neil deGrasse Tyson aurait mieux fait de ne pas se moquer des chats sur Twitter

Neil deGrasse Tyson a beau être un des plus grands génies de notre siècle, il a commis une erreur impardonnable la semaine dernière en s’attaquant à nos amis les chats. Il a effectivement publié un commentaire très désobligeant à leur égard sur son compte Twitter et il a provoqué une véritable levée de boucliers de la part de ses défenseurs.

Neil deGrasse Tyson est né à la fin des années 50 à New York et il s’est rapidement intéressé à l’astronomie. Ce n’est même rien de le dire, car il a commencé à donner des conférences à l’âge de quinze ans.

Chat Tyson

Après avoir bouclé ses années de collège, notre ami est entré à Harvard pour étudier la physique. Il a obtenu son B.A. au début des années 80 et il a enchaîné avec un troisième cycle à Austin, au Texas.

Neil deGrasse Tyson n’aurait pas dû s’en prendre aux chats

Il a obtenu un M.A. en astronomie en 1983 et il a décidé de continuer sur sa lancée avec un Ph. D dans la même discipline.

Depuis, l’homme a publié d’innombrables ouvrages portant sur l’astronomie et il a également participé à plusieurs émissions télévisées afin de promouvoir la science et la connaissance, comme vulgarisateur. Il occupe en parallèle depuis le milieu des années 90 le poste de directeur au planétarium Hayden à l’American Museum of Natural History de New York.

Extrêmement brillant, Neil deGrasse Tyson est aussi connu pour son sens de l’humour inégalé et pour sa faculté à faire preuve d’auto-dérision.

Il a montré une fois de plus son savoir-faire le mois dernier en publiant un étrange message sur Twitter : « Une preuve que les Humains sont plus intelligents que les Chats : nous ne chassons pas les points lumineux des lasers sur le tapis. Nous n’avons pas non plus peur des aspirateurs ».

Chat 1 – Physicien 0

Bien sûr, le message en question a beaucoup tourné dans les heures qui ont suivi sa publication et il a également suscité de nombreuses réactions chez les internautes, avec un peu plus de 2 000 commentaires.

Toutefois, un twittos n’a pas spécialement bien réagi à l’attaque. Un certain BitchesTheCat a en effet lancé une contre-offensive sur le physicien, avec un message particulièrement bien senti : « Une preuve que les chats sont plus intelligents que les humains : nous n’avons pas élu Donald Trump président. Je n’ai même pas besoin de citer un second point ».

Fin du game, comme disent les jeunes.

Mots-clés funtwitter