Némésis : l’existence du jumeau du Soleil confirmée ?

Némésis fascine les chercheurs depuis pas loin de trois décennies et deux astronomes extrêmement réputés pensent être en mesure de confirmer son existence. Mieux, ils pensent en outre que la plupart des étoiles de l’Univers naîtraient avec un jumeau.

Némésis, ou Sol B, serait une étoile formant un système binaire à très longue période avec notre Soleil. Elle serait née en même temps que ce dernier, mais elle serait beaucoup moins lumineuse et elle tendrait ainsi davantage vers la naine brune.

Nemesis

D’après les simulations effectuées durant ces trente dernières années, l’orbite de cette étoile cachée serait très excentrique et elle aurait ainsi besoin de 26 millions d’années pour faire le tour de son binôme.

Némésis, le jumeau maléfique du Soleil

Plus intéressant, certains chercheurs pensent que cette étoile causerait régulièrement des perturbations dans le nuage d’Oort, un ensemble hypothétique de plusieurs corps situés au-delà de la ceinture de Kuiper. Pire, la puissance gravitationnelle de Némésis aurait même la fâcheuse tendance à attirer les astéroïdes et les comètes composant cet ensemble vers le système solaire.

Bien sûr, cette étoile cachée a donné naissance à de nombreuses théories durant ces dernières années, dont une laissant entendre que Némésis pourrait être à l’origine des grandes extinctions des espèces vivantes.

Et notamment de celle des dinosaures.

Il faut tout de même signaler que cette théorie n’a rien de loufoque et elle n’est pas non plus née dans les milieux complotistes. En réalité, elle a été formulée dans les années 80 par Richard A. Muller, un physicien travaillant pour l’Université de Berkeley en Californie.

Le chercheur a en effet découvert à cette époque que les grandes extinctions étaient périodiques. Il avait fini par émettre l’hypothèse qu’un corps inconnu attirait régulièrement les comètes du Nuage d’Oort dans le système solaire, provoquant par la même occasion d’immenses dégâts sur tous les corps le constituant.

Il n’a malheureusement pas été en mesure de le prouver et l’hypothèse a fini par être laissée de côté.

La plupart des étoiles auraient un jumeau

Toutefois, certains astronomes ont poursuivi leurs investigations et c’est notamment le cas de Steven Stahler, un autre physicien de l’Université de Berkeley. Épaulé par un astronome de l’Université d’Harvard, ce dernier a étudié pendant plusieurs mois les étoiles et il en est venu à développer une théorie très intéressante : la majorité des étoiles de l’univers naîtraient avec un jumeau.

Bien sûr, une théorie n’est intéressante que si elle peut être prouvée. Fermement décidés à faire toute la lumière sur l’affaire, les deux scientifiques ont analysé un point très éloigné de la Terre, un point situé à environ 600 années-lumière de notre propre système : Persée.

Ce nuage moléculaire a en effet une caractéristique très intéressante. Baignant dans des gaz très denses, il voit très souvent émerger des étoiles et il représente ainsi un formidable vivier pour les scientifiques.

En observant la zone, les deux chercheurs ont ainsi remarqué que la plupart des étoiles présentes dans la zone avaient un jumeau. Parfois, les binômes étaient très écartés les uns des autres, mais il arrivait aussi que les deux étoiles d’un ensemble restent proches l’une de l’autre.

Ils pensent donc qu’il est parfaitement possible que Némésis soit une réalité… ce qui ne veut évidemment pas dire qu’elle a provoqué la disparition des dinosaures.