Clicky

Nessie n’avait finalement rien à voir avec le monstre marin de Géorgie

Le Wolf Island National Wildlife Refuge s’est retrouvé au centre de toutes les attentions en début d’année lorsqu’un monstre marin à l’allure inquiétante a été retrouvé sur une plage de Géorgie. La créature ressemblait en effet étrangement au monstre du Loch Ness.

L’affaire remonte au mois de mars. En se promenant dans Wolf Island, une réserve nationale située dans l’état de Géorgie, un homme et son fils ont aperçu une forme au loin.

Animal marin

En se rapprochant de la tâche, les deux promeneurs ont alors eu la surprise de se retrouver face à une créature dotée d’un long cou, une créature faisant inévitablement penser à un plésiosaure.

Une créature marine aux allures de monstre du Loch Ness

Jeff Warren, le père, a immédiatement pris des photos de la créature et ces dernières ont rapidement attiré l’attention d’une chaîne locale. Fermement décidée à faire toute la lumière sur l’étrange découverte, cette dernière a contacté le Fish and Wildlife Service des États-Unis.

Plusieurs spécialistes ont alors établi un parallèle entre la forme de l’animal et les requins-pèlerins.

De leur côté, les internautes n’ont pas tous adhéré aux explications du Fish and Wildlife Service et certains d’entre eux ont ainsi supposé que l’animal était peut-être un lointain cousin du monstre du Loch Ness.

Par la suite, l’idée a fait son chemin, mais plusieurs biologistes marins ont fait remarquer que de nombreux éléments ne collaient pas avec la créature. Quinton White avait ainsi indiqué à National Geographic que la mystérieuse dépouille était peut-être… un simple canular.

Et c’est précisément le cas. En réalité, l’animal retrouvé sur cette plage a été construit de toute pièce à l’aide d’un requin modifié à l’aide de la taxidermie et de plusieurs éléments en papier mâché.

Une simple sculpture

Il s’agit effectivement d’une sculpture de Zardulu, un artiste new-yorkais habitué de ce genre de performances.

Dans un entretien mené par Vice, Zardulu a confirmé l’information tout en indiquant que cette dépouille fictive n’avait pas uniquement pour vocation de faire parler les internautes. En réalité, la créature se base sur le mythe grec de Céto, un mythe évoquant un monstre marin vivant dans l’eau et utilisé par la suite pour désigner les plus imposantes créatures marines de notre monde : les cétacés.

D’après la mythologie grecque, Céto aurait en effet engendré tous les monstres marins tapis dans les profondeurs de nos océans et il aurait même été envoyé par Poséidon pour combattre Persée. Zardulu souhaitait donc rendre hommage au mythe.

Mots-clés insolite

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.