Netflix et Free : les débits chutent de nouveau en mars

Netflix publie tous les mois un baromètre portant sur les débits moyens observés chez les fournisseurs d’accès tout au long de ces dernières semaines. Les derniers chiffres sont en ligne et ils ne plaident pas franchement en faveur de Free. Ce dernier enregistre une nouvelle baisse significative. Les freenautes seront ravis.

Netflix a pris l’habitude d’effectuer des relevés précis dans tous les pays où la solution est présente.

Free Netflix

La méthode utilisée est toujours la même. L’entreprise calcule le débit moyen relevé chez ses utilisateurs aux heures de grandes écoutes et elle établit ensuite une moyenne pour chaque fournisseur.

Netflix et Free ne font toujours pas bon ménage

Free a toujours été à la traîne en France par rapport à ses concurrents, mais le trublion des télécoms a tout de même enregistré une légère hausse de ses débits moyens en février. Il n’a malheureusement pas réussi à conserver cette même dynamique en mars et ses débits se sont ainsi de nouveau écroulés ces dernières semaines.

Netflix a ainsi relevé un débit moyen de 2,36 Mbps en mars, contre un peu plus de 2,41 Mbps en février. On se trouve donc loin des débits affichés l’été dernier puisque l’opérateur avait alors atteint les 2,87 Mbps.

Les concurrents de l’opérateur ont enregistré eux aussi une légère baisse durant le mois de mars. SFR est d’ailleurs le plus touché puisqu’il passe de 3,21 Mbps à 2,94 Mbps en l’espace d’un mois.

Toutefois, le classement ne change pas vraiment. SFR THD arrive toujours en tête avec des débits moyens de 3,73 Mbps, suivi par Bouygues Telecom (3,63 Mbps) et Orange (3,45 Mbps). SFR et Free ferment pour leur part la marche, exactement comme les mois précédents.

Free obtient le pire score en Europe

Et par rapport au reste de l’Europe, alors ? Free arrive en queue de peloton et il obtient donc le plus mauvais score du vieux continent. Il arrive notamment derrière l’italien Linkem (2,48 Mbps) et derrière l’irlandais Imagine (2,84 Mbps). L’opérateur qui s’en tire le mieux, c’est le Suisse ImproWare puisqu’il atteint des débits moyens de 4,46 Mbps.

Bien sûr, les mesures effectuées par Netflix ne reflètent pas toujours l’état du réseau de chaque opérateur, mais il faut avouer que la position de Free est assez préoccupante, d’autant que la situation ne semble pas vouloir s’améliorer. Du coup, si vous consommez beaucoup de contenus sur la plateforme, il sera sans doute préférable d’opter pour un autre opérateur.

Mots-clés freenetflixnopub