Clicky

Netflix et Free : les débits chutent encore en février

Netflix publie chaque mois un observatoire des débits moyens enregistrés chez les principaux fournisseurs d’accès du marché. Celui du mois de janvier vient de tomber et il est tout simplement catastrophique pour Free. Les débits ont encore chuté. Ils atteignaient désormais les 2,06 Mb/s. L’opérateur semble avoir du mal à redresser la barre.

Netflix applique toujours la même méthode pour établir le débit moyen offert par les fournisseurs d’accès. Plusieurs mesures sont prises aux heures de grande écoute et l’entreprise calcule ensuite une moyenne.

Netflix Free Mobile

Netflix et Free Mobile, c’est de pire en pire.

Ces données sont ensuite rendues publiques sur cette page. Ce rapport ne se limite bien évidemment pas à l’hexagone et il couvre ainsi toutes les régions et tous les territoires où l’entreprise est présente.

Netflix et Free ne font toujours pas bon ménage

Le rapport du mois dernier révèle un tassement général au niveau des débits moyens constatés en France. SFR THD figure toujours à la première place du podium, mais il tombe à une moyenne de 3,73 Mb/s contre 3,81 le mois précédent. On constate un recul similaire chez Bouygues Telecom. Les débits sont en effet passés de 3,75 Mb/s à 3,71 Mb/s.

Orange s’en sort un peu mieux pour sa part. Les débits constatés par Netflix sont en effet assez stables et ils sont passés à 3,50 Mb/s en janvier, contre 3,51 Mb/s le mois précédent. SFR arrive ensuite avec des débits moyens atteignant les 3,14 Mb/s contre 3,22 Mb/s précédemment.

Free ferme une fois de plus la marche et il tombe ainsi à 2,06 Mb/s, contre 2,16 Mb/s le mois d’avant. Le plus problématique, dans l’histoire, c’est que l’opérateur n’en est pas à sa première baisse. Les débits moyens constatés par Netflix se sont en effet écroulés depuis le mois d’août dernier. À cette époque, ils atteignaient les 2,87 Mb/s.

L’écart se creuse de plus en plus

L’écart se creuse donc avec les autres opérateurs, et cela ne vaut pas uniquement pour la France. Free tombe en effet à l’avant-dernière place sur le marché européen.

Le seul à faire pire, c’est Telefonica Movistar en Espagne. Il plafonne ainsi à 3,13 Mb/s. Les Suisses semblent en revanche être ceux qui s’en sortent le mieux puisque les abonnés de l’opérateur ImproWare peuvent compter sur des débits moyens de 4,37 Mb/s.

Des débits bien supérieurs aux nôtres, donc.

Pour le moment, Free ne s’est pas encore exprimé sur cette épineuse question. Maintenant, les freenautes de la première heure se souviennent sans doute du temps où YouTube posait lui aussi problème. La situation avait mis plusieurs années avant de rentrer dans l’ordre. Il faut espérer que ce sera un peu plus rapide cette fois.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

4 comments

Ajouter le votre.
  1. JN 16 février, 2017 at 08:53 Répondre

    FREE veut simplement une part plus grosse du gateau Netflix que ce dernier lui refuse. Par rétorsion on baisse simplement le débit pour que les freenautes abandonnent Netflix… ou que ces derniers changent d’opérateur… un peu la roulette russe tout ca.

  2. f1oren 4 mars, 2017 at 08:40 Répondre

    dans tous les cas les débits sont médiocres encore pire pour SFR THD car cela prend en compte uniquement les connexions ftth et hfc.

    le résultat ne permet pas non plus si le résultat bas est résultat d’une vitesse de connexion lente à la base (adsl à x km du nra), est le résultat d’une connexion locale défaillante de l’abonné (cpl, wifi etc) ou si c’est un problème de débit du FAI. Au passage le débit dépend aussi de l’appareil utilisé selon la qualité du flux qu’il permet d’afficher.

    https://ispspeedindex.netflix.com/about/fr/

Publier un nouveau commentaire.