Clicky

Netflix & Free : l’opérateur toujours en chute libre

Netflix publie chaque mois un observatoire portant sur les débits observés chez les opérateurs des marchés où est présente la solution. La dernière édition vient de sortir et elle ne plaide pas franchement en faveur de Free. Loin de là. Le trublion des télécoms se trouve en effet toujours en chute libre.

Pour établir ce classement, Netflix procède toujours de la même manière. L’entreprise effectue en effet des mesures aux heures de grandes écoutes et elle calcule ensuite une moyenne pour chaque fournisseur d’accès.

Apple souhaite s’implanter sur le marché du streaming et prévoirait de rapatrier de l’argent au bercail pour passer à la caisse. Netflix n’a qu’à bien se tenir.

Ensuite, il ne lui reste plus qu’à comparer les débits moyens obtenus par chacun des opérateurs testés. L’enfance de l’art.

Netflix et Free, ce n’est pas l’amour fou

Si vous suivez avec attention ces classements, alors vous avez forcément dû entendre parler de la dégringolade subie par Free depuis l’année dernière. Chaque mois, les débits moyens de l’opérateur s’effondrent un peu plus et la situation ne semble pas être sur le point de se calmer.

Preuve en est, Free se trouve toujours en queue de peloton en janvier avec un débit moyen de 1,39 Mbps, un débit bien inférieur à celui du mois passé puisque le trublion des télécoms se situait à 1,71 Mbps en décembre.

Pour le cinquième mois consécutif, Free est donc toujours en baisse et il faut avouer que cela commence à devenir très préoccupant. En août dernier, l’opérateur affichait en effet des débits moyens de 2,62 Mbps.

L’écart se creuse donc entre Free et ses concurrents. SFR THD trône en effet toujours en tête de liste avec un débit moyen de 3,50 Mbps, contre un débit de 3,66 Mbps le mois précédent. Bouygues Télécom décroche la deuxième place avec un débit de 3,35 Mbps, suivi par Orange.

Un problème de peering

L’opérateur historique est en effet parvenu à maintenir son débit en atteignant les 3,32 Mbps, contre 3,34 Mbps en décembre. SFR arrive ensuite avec un débit de 2,92 Mbps.

C’est encore pire si on compare les résultats obtenus par Free avec ceux des autres pays. Les seuls fournisseurs à obtenir de moins bon débits sont en effet JAPI (Costa Rica, 0,95 Mbps), WIND (RD, 0,84 Mbps), Hondutel (Honduras, 1,06 Mbps), DEKAL (Jamaïque, 0,96 Mbps), Copaco (Paraguay, 1,05 MBps, OLO (Pérou, 1,05 Mbps), Aba (Venezuela, 1,17 Mbps) et Smart (Philippines, 1,19 Mbps).

Ceci étant, il faut rappeler que le principal problème ici vient du fait que Free et Netflix n’ont pas d’accord de peering. L’opérateur a encore la possibilité de renverser la tendance, mais il semblerait qu’il ne soit pas décidé à franchir le pas. Pas aux conditions proposées par Netflix en tout cas.

Mots-clés freenetflix

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.