Clicky

Netflix : l’abonnement low cost de nouveau évoqué par Reed Hastings

Netflix serait actuellement en train de plancher sur une nouvelle formule d’abonnement plus accessible, une formule principalement destinée aux pays émergents. Elle a de nouveau été évoquée par Reed Hastings cette semaine lors d’une interview.

Netflix propose à l’heure actuelle trois formules d’abonnement différentes. La version « essentiel » est facturée 7,99 € par mois et elle permet d’accéder au service sur un écran à la fois et de télécharger les productions compatibles sur un smartphone ou une tablette tactile.

Les 30% prélevés par Apple lors des transactions effectuées sur son service ne passent plus pour Netflix. Le service de VoD teste actuellement un nouveau mode de paiement visant à contourner cette commission.

En parallèle, l’entreprise propose deux autres forfaits un peu plus chers.

Netflix : un quatrième forfait réservé aux marchés émergents

Le premier, proposé à 10,99 € par mois, comprend un écran à deux écrans en haute définition et au téléchargement de vidéos sur deux smartphones ou tablettes. Le second va encore plus loin. Pour 13,99 € par mois, il permet de regarder Netflix sur quatre écrans à la fois et d’accéder aux contenus en HD et en UHD.

Si ces offres couvrent la plupart des besoins, elles restent tout de même peu accessibles dans les pays émergents. Et c’est un vrai problème pour l’entreprise américaine puisque ces marchés-là ont aussi vu émerger des solutions similaires, des solutions dont le prix de l’abonnement est le plus souvent compris entre 2 et 5 dollars par mois.

Or justement, Netflix a récemment annoncé son intention de lancer une nouvelle formule moins chère de son service, une formule réservée à certains marchés. Reed Hastings a en outre indiqué qu’un premier test allait bientôt être mené, sans pour autant donner d’information sur le marché ciblé.

Un premier test programmé pour bientôt

Ce n’est pas la première fois que Netflix évoque ce nouveau forfait. L’entreprise avait effectivement fait allusion à l’offre à l’occasion d’une conférence téléphonique remontant au mois dernier.

En soi, il n’est pas surprenant de voir la société s’intéresser aux marchés émergents. Si le service est très populaire dans nos contrées, il peine encore à s’imposer en Asie. Comme le rappelle Bloomberg, Netflix compte ainsi seulement deux millions d’abonnés sur les marchés asiatiques et ce nombre est bien entendu dérisoire compte tenu du nombre d’utilisateurs connectés dans ces pays. Rien qu’en Inde, Hastings pense ainsi pouvoir séduire pas moins de 100 millions d’utilisateurs supplémentaires.

L’Asie représente donc un formidable levier de croissance pour l’entreprise et on imagine sans peine que ce nouveau forfait moins cher n’aurait aucune difficulté à être rentabilisé.

Mots-clés netflix

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.