Nexus : une faille SMS qui fait redémarrer les smartphones de Google

Les Google Nexus font partie des smartphones sous Android les plus réputés, mais cela n’implique pas forcément le fait qu’ils soient sans failles. Et c’est un certain Bogdan Alecu, administrateur système à la compagnie Levi9, qui a découvert une nouvelle faille jusque-là inconnue, une faille qui concerne les SMS et plus particulièrement une certaine catégorie de messages : les SMS de classe 0, autrement appelés flash SMS. Ces SMS sont un peu spéciaux dans le sens où ils s’affichent directement à l’écran du téléphone et qu’ils ne sont pas automatiquement stockés dans la mémoire de celui-ci.

Les flash SMS s’affichent sans notification aucune par-dessus toutes les autres applications et ne disparaissent pas tant que l’utilisateur n’a pas choisi de les supprimer ou de les sauvegarder. Et grâce à Bogdan Alecu, on sait désormais qu’en recevoir un certain nombre peut avoir certaines conséquences…

Une faille SMS touche les Nexus

Une faille SMS touche les Nexus

En effet, après la réception de plus de 30 flash SMS dans un laps de temps réduit, il s’avère que la faille fasse redémarrer le smartphone ainsi « attaqué ». Dans certains rares cas, le terminal ne redémarre pas seul mais perd une partie de sa connexion au réseau mobile : il est toujours possible de téléphoner et d’envoyer des messages, mais il n’est plus possible d’accéder à Internet, le seul moyen de résoudre le problème étant de redémarrer le smartphone.

Que l’on se rassure cependant : la réception de 30 flash SMS d’un coup est assez rare… De plus, la faille ne concerne qu’un petit nombre de terminaux : le test a été fait sur plusieurs modèles et il semblerait que seuls les Galaxy Nexus, Nexus 4 et Nexus 5 soient affectés, qu’ils tournent sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich, Android 4.1, 4.2 ou 4.3 Jelly Bean, ou même Android 4.4 KitKat.

Google a bien sûr été mis au courant et le géant de la recherche avait affirmé que le bug serait résolu avec l’arrivé d’Android 4.3, ce qui n’a clairement pas été le cas… Quoiqu’il en soit, un porte-parole a indiqué que Google cherchait toujours à résoudre le problème.

Via