Nikon 1 J5 : le petit hybride au look rétro

Nikon est présent depuis quelques années sur le marché des hybrides mais il aura fallu attendre cette année pour qu’il se décide à muscler son jeu. Il vient effectivement de lever le voile sur un boitier séduisant et très prometteur, un boitier doté de jolies lignes rétro : le Nikon 1 J5. Et vous savez quoi ? Il pourrait bien faire tourner quelques têtes.

Le J5 surprend tout d’abord par ses lignes. Il ne ressemble pas le moins du monde à son prédécesseur et il se rapproche ainsi davantage du V3. Son allure rappelle beaucoup les hybrides de Fujifilm et il reprend à son compte les codes de l’argentique.

Nikon 1 J5 : image 1

Le Nikon 1 J5 vu de face.

L’esthétique ne fait pas tout, bien sûr, mais il faut avouer que ce petit Nikon ne manque pas de charme. Il en va d’ailleurs de même pour son ergonomie.

Une ergonomie soignée

Sur le dessus du boitier, nous allons ainsi trouver une trappe dissimulant le flash pop-up, la molette des modes, le déclencheur entouré par le bouton de mise sous tension et un autre bouton permettant de lancer la capture d’une séquence animée. Bouton directement intégré à une molette.

Nikon a eu la bonne idée de placer un bouton Fn à l’avant du boitier, sous l’objectif. Le bouton permettant d’activer le flash se trouve sur la tranche gauche, pour sa part, au dessus de la trappe dissimulant la sortie HDMI et le port USB.

A l’arrière du J5, on va tout d’abord trouver un gigantesque écran tactile monté sur pivot. Il pourra même se retrouver face au sujet si besoin est. Il faudra aussi compter sur quatre boutons et sur une roue codeuse intégrant elle-même cinq boutons.

Nikon 1 J5 : image 2

Le Nikon 1 J5 vu de trois quarts.

Et une fiche technique musclée

Mais qu’en est-il de sa fiche technique ? De jolies choses là encore. A commencer par un capteur CMOS de 20,8 millions de pixels, couplé à une puce EXPEED 5A. La sensibilité s’étend pour sa part de 160 à 6 400 ISO (12 800 ISO en mode étendu), avec un mode rafale à 20 images par seconde en mode autofocus normal, ou à 60 images par seconde avec autofocus fixe.

Le J5 fait la part belle à la vidéo. Il peut même filmer des ralentis en 720p à 120 images par seconde ! Sinon, on pourra enregistrer des séquences en 720p à 30 ou 60 images par seconde, et en 1080p à 30 ou 60 images par seconde. Pas mal, d’autant que la 4K sera aussi de la partie ! Attention cependant car la cadence d’images ne pourra pas dépasser les 15 images par seconde dans ce mode.

Sinon, eh bien sachez que le boitier intègre aussi le WiFi et une puce NFC. Il nous permettra apparemment de capturer 250 photos avec une seule charge, ou 60 minutes de vidéos en 1080p.

Le plus beau dans l’histoire c’est que le boitier est compact (98,3 x 59,7 x 31,5 mm) et qu’il n’excède pas les 231 grammes.

Attendu pour le 30 avril, le Nikon 1 J5 sera proposé à 499 euros avec un 10-30mm, en noir ou en métal.