Nikon D3200

Alors même qu’on attend toujours les prochains réflex Canon – grosse pensée pour le 70D  et le 8D ou quelque soit leur nom -, Nikon vient tout juste de dévoiler un nouveau boitier, le D3200, qui vient se positionner entre le D3100 et le D5100. Un boitier entrée de gamme, donc, qui s’adresse avant tout aux débutants, mais qui propose des caractéristiques très intéressantes, à commencer par un nouveau capteur de 24.2 mégapixels et l’enregistrement de vidéos en Full HD… Typiquement le genre de choses qui devrait vous mettre en appétit.

Nikon D3200

Le Nikon D3200 propose donc un capteur CMOS de 24.2 mégapixels, un processeur Expeed 3, une sensibilité pouvant monter jusqu’à 12.800 ISO, un mode rafale de 4 images par secondes, un autofocus plus rapide avec 11 collimateurs, un viseur optique avec une couverture de 95 %, un écran de 3 pouces 920.000 points, une sortie HDMI, l’enregistrement de vidéos en 1080p (24, 25 ou 30), une entrée micro, un module WiFi et même une puce GPS en option. Le tout pour un poids qui n’excède pas les 455 grammes sans objectif.

Sur le papier, il faut bien l’avouer, le Nikon D3200 est très séduisant. On pourra regretter le fait que son viseur ne couvre pas 100 % des scènes, c’est vrai, mais on sera tout de même très heureux de pouvoir trouver un port HDMI et une entrée micro. Surtout cette dernière, en fait, puisqu’il sera du coup possible de monter un micro externe (comme le très bon Video Mic de Bose) pour transformer le réflex en un véritable studio d’enregistrement. En revanche, contrairement au D7000, il semblerait que le D3200 n’accepte qu’une seule carte SD et c’est un peu dommage. Mine de rien, la vidéo, ça pèse lourd quand même.

Côté prix, sachez que le D3200 sera proposé à 699 € en kit avec un 18-55 VR. Mais comme souvent, il vaudra peut-être mieux l’acheter nu, quitte à investir ensuite un peu plus dans de bons cailloux.

Bon, bah on attend la réponse de Canon maintenant…

Mots-clés nikonnikon d3200