Nikon D3300 : les spécifications techniques officielles

Nikon a attendu le début du CES 2014 pour présenter son nouveau réflex numérique, soit le très attendu D3300. Positionné sur l’entrée de gamme, ce dernier fera la joie des photographes amateurs sans pour autant sacrifier la qualité des clichés délivrés par son entremise. Au programme, un capteur de 24.2 millions de pixels sans filtre optique passe-bas, un processeur Expeed 4 et pas mal d’autres bricoles que vous allez pouvoir découvrir en poursuivant la lecture de cet article.

En terme d’ergonomie, pas de grosses surprises, le D3300 s’inscrit dans la droite lignée de son prédécesseur. Il faut donc s’attendre à un boitier plutôt compact avec une molette PSAM sur la tranche supérieure de l’appareil et une seconde molette dissimulée à l’arrière, vers le haut. Côté boutons, nous n’aurons que l’embarras du choix et ce n’est évidemment pas un mal puisque nous pourrons accéder rapidement aux principaux réglages sans avoir besoin de passer par les menus de l’appareil. Sinon, et bien les vidéastes amateurs apprécieront sans doute de trouver une entrée micro planquée sur la tranche du boitier, une entrée incontournable puisque le microphone embarqué se contente de capter le son en mono.

Nikon D3300 : image 1

Le Nikon D3300 pourra même voler dans les airs.

Concernant les spécifications techniques de la bête, et bien on a droit à un capteur de 24 millions de pixels dénué de filtre passe-bas. La sensibilité, pour sa part, pourra atteindre les 12800 ISO ou les 25600 ISO. Le tout avec un mode rafale à 5 images par seconde et un autofocus 11 points. Comme indiqué un peu plus haut, le D3300 est animé par une puce Expeed 4 et c’est plutôt une bonne nouvelle. L’écran pour sa part, n’est pas inclinable, et il ne joue pas non plus la carte du tactile. C’est bien dommage, surtout quand on sait que le 100D de Canon, lui, peut justement être piloté du bout des doigts. Le viseur intégré, pour sa part, offrira une couverture de 95%.

Point positif en revanche, le D3300 pourra enregistrer des vidéos en Full HD à 50 ou 60p, avec un autofocus continue en prime. Nous aurons également droit à une puce WiFi pour balancer rapidement nos clichés vers notre smartphone ou notre tablette tactile.

Le D3300 sera accompagné d’un nouveau NIKKOR 18-55mm f/3.5-5.6 VR II petit et rétractable. Le tout pour la modique somme de 629€.

Ah et sinon, Nikon a commencé à plancher sur un D4S, sans rien dire de plus.

Mots-clés cesces 2014nikon