Nintendo a aussi mis à jour la Switch originale avec un nouveau SoC et un peu plus de stockage

Nintendo a dévoilé hier une toute nouvelle console, la Switch Lite. Relativement proche du modèle original en termes de design, elle ne reprend pas exactement le même form factor et elle se destine principalement à un usage nomade, sans possibilité de la connecter à un téléviseur.

L’annonce a fait pas mal de bruit, et elle a du coup éclipsé une autre info importante : la Switch originale a aussi été mise à jour.

nintendo-switch-maj. credits-pixabay.com

Crédits-pixabay.com

Cela fait maintenant plusieurs semaines que des rumeurs circulent au sujet de la Switch Lite. Et elles ne se limitaient d’ailleurs pas à ce seul modèle puisque beaucoup s’attendaient aussi à voir débarquer une Switch Pro.

La Switch a aussi été mise à jour

Nintendo a cependant décidé de se focaliser uniquement sur le premier modèle, au grand désespoir de celles et ceux qui ne seraient pas contre l’idée d’avoir une Switch un peu plus puissante… et surtout mieux définie.

Or justement, The Verge a fouiné un peu dans la base de données de la FCC et nos confrères ont eu la surprise de découvrir un nouveau document déposé par Nintendo : un « changement d’autorisation de classe II ».

Ces demandes sont assez particulières et les constructeurs en déposent ainsi lorsqu’ils souhaitent apporter des modifications à un produit ayant déjà été validé par les services de la FCC.

Mais ce n’est pas le plus intéressant, car le document laisse apparaître un identifiant correspondant au produit visé – produit qui n’est autre que la Switch – et une liste de tous les changements apportés à ce dernier.

Un nouveau SoC et du neuf pour le stockage

Si la liste en question ne donne pas tous les détails techniques, elle évoque tout de même un changement de SoC et de mémoire NAND.

Dans la mesure où le numéro de modèle ne change pas, on peut supposer que ces changements n’entraîneront pas le lancement d’une nouvelle console. C’est donc la Nintendo Switch de base qui va avoir droit à un léger lifting technique, un lifting qui se traduira par l’intégration d’un nouveau processeur et – on l’espère – par un peu plus de mémoire interne.

Faut-il s’attendre à un réel gain de puissance ? Il est trop tôt pour le savoir et le document ne donne de toute manière aucun détail sur le nouveau SoC embarqué à bord. On ignore donc la configuration de son CPU et de son GPU pour le moment, mais une annonce de Nintendo n’est pas à exclure. Enfin à moins que l’entreprise ne décide d’opérer en sous-marin pour ne pas frustrer les millions de personnes qui se sont ruées sur la Switch à sa sortie.