Clicky

Nintendo maintient l’objectif de 20 millions de Switch écoulées en mars 2019

Interrogé sur la possibilité que les prévisions de vente de sa Switch ne soient révisées en raison de l’instabilité du marché des semi-conducteurs, le géant Nintendo a répondu à ses interlocuteurs que non, qu’est-ce que vous me chantez-là, bien sûr que nous allons atteindre les 20 millions de ventes d’ici mars prochain, ho ho ho.

Suite à des suspicions de viols de brevet, la société américaine d’informatique MicronTechnology s’est vu interdire, de manière temporaire, de commercialiser ses produits sur le territoire chinois. Une décision de justice dont certains redoutent qu’elle ne concoure à mettre en branle l’industrie des semi-conducteurs.

S’appuyant sur ces craintes, les actionnaires de Nintendo ont interrogé à ce sujet Tatsumi Kimishima, qui tenait là sa dernière assemblée générale en tant que président de la firme nippone. Cette dernière avait ainsi précédemment fixé à 20 millions le nombre de Switch attendues pour être distribuées sur l’année fiscale en cours.

Kimishima assure que la production de Switch ne sera pas altérée pour cette année fiscale

Alors que semblent se dessiner de possibles soucis de production concernant certains composants de la machine, Tatsumi Kimishima a maintenu la prévision de 20 millions de Switch écoulées dans le monde d’ici mars 2019. Selon lui, les volumes de production ne seront pas altérés, rapport à des négociations engagées pour permettre d’obtenir les composants au meilleur prix en dépit d’un marché fluctuant.

Le directeur exécutif de Nintendo Susumu Tanaka a ajouté que des difficultés de production avaient effectivement été rencontrées l’an passé, notamment sur les composants liés à la mémoire. Il estime néanmoins que ce genre de problème peut être rapidement résolu entre Nintendo et ses partenaires. Précisons par ailleurs que le souci de la mémoire avait été décelé plusieurs années plus tôt. M. Tanaka a au passage confirmé les dires de son futur ex-président quant à des volumes de productions inchangés pour l’actuelle année fiscale. Et ce alors que la situation devrait se répéter pour l’année prochaine.

Est-ce donc pour ne pas trop appâter son public, de peur de n’arriver à satisfaire la demande hardware, que Nintendo a livré une prestation peu emballante lors du dernier E3 ? Ce serait oublier un peu trop facilement la présentation de Super Smash Bros. Ultimate, à même de provoquer des ruptures de stock et des Switch à 500 euros sur leboncoin.

Mots-clés nintendoswitch