Nintendo offrira 20 000 $ à qui piratera la Switch

Nintendo a visiblement envie de vous aider à mettre du beurre dans vos épinards. La firme a en effet lancé une nouvelle opération et elle offrira ainsi un beau chèque de 20 000 $ à la personne qui parviendra à pirater sa toute dernière console hybride, la Switch. Si vous êtes à court d’argent, vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire.

Nintendo, comme bon nombre de constructeurs, accorde la plus haute importance à la sécurité de ses produits.

Bug Bounty Switch

Du temps de la Nintendo 3DS, l’entreprise avait ainsi lancé en partenariat avec HackerOne un programme de Bug Bounty afin de détecter et de corriger les vulnérabilités de sa console.

Nintendo a besoin de vous

Si ce nom n’évoque rien en vous, alors il faut peut-être rappeler que HackerOne a été fondée en 2012 par Michiel Prins, Jobert Abma, Alex Rise et Marijn Terheggen. Derrière ce drôle de nom de sache en réalité une plateforme spécialité dans la chasse aux œufs aux bugs. La société a noué de solides partenariats au fil des années et elle compte ainsi de nombreuses multinationales prestigieuses parmi ses clients.

Des multinationales comme Google, Apple, Facebook, Microsoft ou même Twitter, pour ne citer que ces noms.

Nintendo a donc décidé de s’appuyer sur l’expertise de cette société pour son propre programme et l’initiative avait rencontré un certain succès à l’époque. Elle avait en effet débouché sur la découverte de plusieurs failles critiques, des failles qui ont été comblées par la suite.

Une opération très intéressante pour la marque, donc. Du coup, cette dernière a décidé de remettre le couvert avec la Switch.

Un programme de bug bounty dédié à la Switch

Ce nouveau programme de récompense est organisé lui aussi en partenariat avec HackerOne et il est ouvert à tous. Il n’est donc pas nécessaire d’être un hacker émérite ou un cador en sécurité informatique pour participer. La récompense variera bien évidemment en fonction de la gravité de la faille découverte et elle sera ainsi comprise entre 100 et 20 000 dollars.

Attention cependant, car il ne suffira pas de pointer du bout du doigt la faille pour toucher son chèque. Il faudra également montrer des exemples de piratage et présenter ainsi des preuves attestant de la gravité de l’exploit.

Pour en savoir plus sur l’opération ou pour participer, le mieux c’est encore de vous rendre à cette adresse.