Nintendo va étendre le Killer Switch à la 3DS

Nintendo est prêt à tout pour lutter contre les pirates. En juin 2018, la société avait dévoilé le lancement de Killer Switch, un service permettant de détecter les joueurs qui jouent à des jeux pirates en ligne. Même si ce système n’a pas encore eu le temps de faire toutes ses preuves, la firme japonaise serait déjà prête à l’étendre à ses autres consoles d’après les informations du hacker SciresM.

Les hackers n’étant jamais à court d’idées, ils sont prêts à tout pour profiter de la moindre faille qui serait passée inaperçue auprès des développeurs de jeux vidéo. C’était sans compter sur la ténacité de Nintendo. La société a en effet mis en place des mesures antipiratage rigoureuses capables de détecter une copie numérique d’un jeu acheté légitimement.

Aujourd’hui, Nintendo a fait une nouvelle mise à jour logicielle pour la 3DS qui sera dotée maintenant du Killer Switch.

Un système pour bannir les pirates

Pour le moment, Nintendo n’a pas dévoilé entièrement ce que cette mise à jour voulait dire pour la 3DS. Toutefois, d’après SciresM, cette dernière permettrait à Nintendo de détecter automatiquement les accès en provenance de consoles piratées et de les bannir comme il le souhaite.

En résumé, Nintendo a apporté le système antipiratage de la Switch sur la petite 3DS. Cela signifie que si les utilisateurs de ces appareils utilisent des copies numériques, ils risquent également de faire bannir leur console.

Selon SciresM, même les hackers les plus aguerris ne pourront rien y faire.

Des appareils bloqués par le système

SciresM a été clair dans sa réponse lorsqu’un joueur lui a demandé s’il y a avait un moyen pour contourner le système antipiratage de Nintendo : « Il n’est pas possible de faire quoi que ce soit. » Il faudra donc se faire une raison.

Il se peut que Nintendo renforce encore plus son système, mais pour l’instant, la mise à jour pour la 3DS est la dernière en date pour lutter contre les hackers. Même face à cela, les bidouilleurs  ne s’avouent pas vaincus et se lancent même le défi de déjouer le système mis en place par Nintendo.

Team-Xecuter, une équipe de hackers, a annoncé sur la toile qu’ils trouveront bien une solution pour déjouer ce système qui prétend être impossible à pirate.