Non, Google Street View n’a pas photographié un OVNI au dessus de la Floride

Google Street View n’est pas uniquement prisé des curieux ou des bourlingueurs en herbe. Le service a également su s’imposer auprès des ufologues et beaucoup d’entre eux écument ainsi virtuellement le monde dans l’espoir de trouver la preuve de l’existence d’une civilisation extraterrestre intelligente.

Or justement, l’un d’entre eux a partagé sur Reddit et les autres plateformes sociales une photo montrant un objet volant au-dessus de la Floride.

Google Street View Papillon

Capture Google Street View

L’objet en question a une allure clairement atypique. Il est long, assez fin, et son extrémité est orientée vers le ciel comme s’il était en train de décoller.

Une drôle de tache repérée sur Google Street View

Suite à la publication de cette photo, la complosphère s’est emparée de l’affaire et cette photo a commencé à beaucoup circuler sur les sites et chaînes adeptes de ce genre de contenus. Et même sur les autres.

Manque de chance pour ces derniers, l’image en question ne présente pas réellement un vaisseau extraterrestre, ni même une sonde venue d’un monde lointain.

En réalité, en zoomant sur l’image, il est possible de constater que la forme tient davantage de l’aile d’un papillon. Plusieurs motifs entrelacés sont en effet présents et on peut même distinguer une partie de la tête de l’insecte, accompagnée d’une de ses antennes.

Google a beaucoup fait évoluer la technologie sur laquelle repose Street View au fil des années, mais le concept reste le même. Les panoramas présents sur le service sont ainsi des images composites constituées de plusieurs photos collées les unes aux autres.

Un OVNI… ou un simple papillon

Les Googlers ne les assemblent bien évidemment pas à la maison et les ingénieurs de l’entreprise ont ainsi développé des algorithmes de traitement afin d’automatiser cette tâche. Ces derniers vont donc chercher des correspondances entre les images photographies par les caméras installées sur les toits des Google Cars pour les assembler ensuite.

Mais voilà, aussi compétents soient les ingénieurs de la firme, les algorithmes restent perfectibles et il leur arrive bien évidemment de commettre des erreurs. Notamment lorsqu’ils doivent assembler des photos sur lesquels se trouvent des sujets en mouvement.

Or dans ce cas précis, nous parlons tout de même d’un papillon, un papillon suffisamment rapide et petit pour tromper les algorithmes de la solution.

Encore une fois, certains ufologues ont donc pris un dangereux raccourci. Comme avait coutume de dire Carl Sagan, des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires.

Google Street View Papillon Big