Clicky

Non, votre compte Facebook n’a pas été cloné

Un vent de panique a soufflé du côté des utilisateurs Facebook durant le week-end dernier. Vous avez peut-être reçu un message de type « Salut… J’ai en fait reçu une autre demande d’ami de votre part que j’ai ignorée, alors vous pouvez vérifier votre compte. Restez sur le message jusqu’à ce que le bouton Transmettre apparaisse… VEUILLEZ NE PAS ACCEPTER UNE NOUVELLE DEMANDE D’AMI de ma part. »

Toutefois, il est inutile de s’inquiéter, car votre compte n’a pas été piraté.

facebook-wifi

Ce n’est qu’un canular et il s’agirait d’un simple message copier/coller sans grande importance. Snopes, une plateforme de vérification, affirme que cette blague a semé le doute auprès des utilisateurs. Les pirates n’hésitent pas à copier entièrement les profils. Ils envoient ensuite plusieurs demandes d’amis afin d’enregistrer les données personnelles de ceux qui acceptent.

Les responsables de chez Facebook, de leur côté, sont formels, le message ne doit pas être pris au sérieux.

Les vérifications sont toujours de rigueur

Malgré le communiqué rassurant qui émane de Facebook, il est essentiel de prendre certaines précautions si jamais vous recevez ce genre de message douteux. En premier lieu, il convient de vérifier si le compte de celui qui a envoyé n’a pas été copié. Pour ce faire, il suffit de taper son nom dans la zone de recherche. Si vous trouvez deux comptes identiques, il s’agit assurément d’un clone.

Le réseau social connaît un tel succès qu’un simple canular peut prendre une grande ampleur. Les messages ont bien été envoyés par des utilisateurs qui n’avaient pas toujours de mauvaises intentions. La seule chose à faire serait d’ignorer ce genre de message.

Des messages viraux en un véritable canular

Les chaînes de messages deviennent rapidement virales. Beaucoup se souviennent encore du canular des 26 amis qui a été lancé après que Facebook ait annoncé des modifications importantes se rapportant au fil d’actualités.

De même, le canular « Vous avez été piraté » a affecté des millions de comptes. Le message fut tellement viral que plusieurs abonnés ont préférés déconnecter leurs comptes. S’il n’est pas toujours évident de différencier les annonces réelles et les canulars, quelques précautions aident à s’en défaire.

Mots-clés facebookweb