Samsung Galaxy Gear : arrivée des notifications pour toutes les applications

La Galaxy Gear n’a pas vraiment fait l’unanimité à son lancement. La faute à ses fonctions trop limitées, sans doute, ou à son design perfectible. Samsung semble avoir bien compris le message et le constructeur a ainsi continué à travaillé sur sa montre, et il vient ainsi de déployer une mise à jour très conséquente. Oui, une mise à jour qui devrait intéresser pas mal de monde puisqu’elle apporte un vrai système de notifications fonctionnant avec toutes les applications disponibles sur le Play Store. Et là, tout d’un coup, la coquine devient nettement plus intéressante.

Les ingénieurs de la firme ont pas mal bossé sur la petite montre au fil de ces dernières semaines et c’est une très bonne nouvelle pour ceux qui l’ont acheté, ou qui ont profité de la fameuse offre regroupant le Galaxy Note 3 et la Galaxy Gear. Ils doit d’ailleurs y en avoir quelques uns parmi vous, non ? Normal, puisque le Note 3 est une très bonne surprise. Sachez d’ailleurs que mon test se trouve à cette adresse.

Notifications Samsung Galaxy Gear

Enfin des vraies notifications pour la Samsung Galaxy Gear…

Jusqu’à présent, la Galaxy Gear et les notifications, ce n’était pas vraiment ça. Il faut dire qu’il se limitait aux applications développées par Samsung. Ce dernier a donc décidé de corriger le tir et de mettre en place un système capable de fonctionner avec n’importe quelle application. Ce qui comprend tous les outils en lien avec les réseaux sociaux habituels (Twitter, Facebook, Google+) mais également Gmail, Google Agenda, Evernote et tous ces utilitaires que nous utilisons au quotidien. Si vous avez une Galaxy Gear à la maison, sachez que ce firmware magique est le suivant : V700XXUAMJ.

Alors c’est vrai, ce dernier ne corrige pas non plus tous les défauts de la montre. Ceci étant, c’est une bonne chose que Samsung continue à bosser sur son dispositif, même si le constructeur aurait peut-être mieux fait de le finir avant de le lancer sur le marché. Le problème, quand on commercialise des prototypes, c’est qu’on risque de se mettre à dos pas mal de monde.

Via