Nous avons découvert une nouvelle espèce de requin omnivore

Sur les côtes américaines, les scientifiques ont récemment repéré une espèce de requin au régime alimentaire peu commun. Il s’agit du requin-marteau tiburo, une espèce qui comprend de nombreux individus. Des études ont démontré qu’elle est capable d’absorber les nutriments retrouvés dans certaines plantes. Ainsi, ces fameux prédateurs ne sont pas tous exclusivement des carnivores et piscivores.

Après des analyses en laboratoire, l’équipe qui a effectué l’étude a constaté que ces requins sont capables de digérer et d’assimiler des herbes marines, « ce qui les rend clairement omnivores ». Les chercheurs ont conclu qu’il s’agit de « la première espèce de requin à présenter une telle stratégie digestive ».

Megalolamna paradoxodon

Autrefois, des biologistes marins ont déjà découvert des matières végétales dans l’estomac de certains spécimens. Toutefois, ces prises n’étaient qu’accidentelles.

Le seul connu à être omnivore

L’étude a été menée par Samantha Leigh, experte en écologie et en biologie évolutive à l’Université de Californie, aux États-Unis. « La plupart des participants ont supposé que cette consommation était accessoire et qu’elle ne fournissait aucune valeur nutritionnelle », a-t-elle souligné, en référence aux précédentes découvertes.

Les scientifiques ont analysé les comportements alimentaires de cinq requin-marteaux tiburo. Ils ont évalué leur capacité à absorber des nutriments végétaux essentiels. Ils leur ont soumis à un régime constitué de 80% d’herbiers marins et de 10% de calmars.

Après trois semaines, de manière surprenante, des tests sanguins ont révélé une concentration élevée de nutriments végétaux dans le sang et le foie des requins. Les scientifiques ont avancé que c’est une espèce unique. C’est le seul connu à être omnivore.

« Nous avons ensuite déterminé quels types d’enzymes digestives possédaient les requins. Différentes enzymes décomposent différents nutriments et, en général, les carnivores contiennent de très faibles taux d’enzymes qui décomposent les fibres et les glucides. Cependant, le requin-marteau tiburo présentait des taux très élevés de ces types d’enzymes », ont raconté les chercheurs.

De grands mangeurs d’algues

« Au départ, nous pensions que les requins-marteaux tiburo consommaient accidentellement des algues en chassant des crabes, des calmars et d’autres invertébrés qui vivent dans les algues », a confié l’équipe.

En réalité, ces requins longent quotidiennement les côtes américaines puisque ces algues constituent plus de 60 % de leurs repas quotidiens. Ces petits requins-marteaux mesurent entre 80 et 120 cm. Ils consomment énormément d’algues. Ils y trouvent tout ce dont ils ont besoin pour se nourrir.

Par ailleurs, l’équipe de scientifiques a essayé d’identifier les apports nutritifs. Des observations leur ont permis de confirmer les attraits bénéfiques de la consommation d’algues.

Mots-clés animaux