Nous avons désactivé la diffusion d’annonces Google AdSense sur votre site

Google vient de vous envoyer un mail, et ce n’est pas pour vous faire des compliments. Loin de là, même puisque cette missive sonne en réalité comme un coup de semonce. Le géant américain vient de désactiver la diffusion d’annonces AdSense sur votre site parce que ce dernier ne respecte pas ses conditions d’utilisation. Et forcément, vous ne savez pas ce que vous devez faire pour les réactiver. Bonne nouvelle, ce guide va vous aider à rattraper le coup.

Et attention car il ne s’agit pas d’un article purement théorique puisque la Fredzone s’est justement faite épingler par Big G au début du mois de novembre. Pourquoi ? A cause du contenu pornographique diffusé sur certaines pages, et donc dans certains articles.

Punition AdSense

Quoi qu’il en soit, on a pas mal bataillé avec Jérémy pour résoudre le problème et je me suis dit que ça valait quand même un article. Surtout que je ne suis pas le seul à m’être fait taper sur les doigts si j’en crois les échanges que j’ai eu avec les copains blogueurs.

Phase 1 : on analyse froidement la situation

Je sais que ce n’est pas toujours facile mais la dernière chose à faire, c’est de se rouler en boule sous son bureau en pleurant et en espérant que Google se rende compte de son erreur. A contrario, si vous voulez vous en sortir, il vaudra mieux éviter d’agir dans la précipitation et de faire n’importe quoi.

Pour commencer, ce n’est pas compliqué, vous allez devoir éplucher le mail envoyé par Big G pour déterminer les raisons qui l’ont poussé à prendre ses mesures.

Le message en question se compose finalement de deux parties. Il commence par un récapitulatif du problème, avec un identifiant, le nom du site impacté et l’exemple d’une page non conforme au règlement. Plus bas, vous aurez l’explication détaillée et un (long) extrait des conditions d’utilisation de la firme.

Le hasard fait plutôt bien les choses et cette partie correspond justement à ce qui vous est reproché. Chez moi, par exemple, j’ai eu droit à un long laïus m’expliquant que les annonces AdSense ne doivent pas être diffusées sur des pages dont le contenu est réservé à un public adulte, ou averti. Ce qui comprend les récits érotiques, les plaisanteries à caractère sexuel, les termes sexuels ou blasphématoires et le langage cru.

Pas de doutes, Google connaît bien la Fredzone.

Phase 2 : on corrige le problème et on s’assure qu’il ne se pose pas de nouveau par la suite

Là, normalement, votre premier réflexe sera de supprimer ou de modifier l’article donné en exemple.

Ce serait une terrible erreur. La pire chose à faire, c’est effectivement de vous censurer ou de chercher à faire disparaître les preuves amassées par Google. La firme ne veut pas vous empêcher de publier le contenu de votre choix, elle veut simplement que ses annonces – et ses annonceurs – ne soient pas associées à des photos de boobs. La nuance est importante.

En outre, et comme le stipule très clairement le message envoyé par la firme, le lien donné n’est qu’un exemple. Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement qu’il y a peut-être d’autres pages qui posent problème. Oui, et si c’est le cas, alors vous pouvez être sûrs que les Googlers les ont repérées.

Avant de faire votre demande de réexamen, vous allez donc devoir fouiller dans les archives de votre site. S’il ne comporte que quelques centaines d’articles, ça devrait aller vite. Manque de bol, nous, on n’est pas très loin des 16.000.

Mais en pratique, comment on va faire pour virer les publicités des pages qui posent problème ?

Simple, on va leur coller un mot-clé spécifique et on va ensuite développer un script pour faire disparaître les encarts publicitaires de tous les articles associés à ce tag. Jérémy en a justement codé un pour la Fredzone et vous pouvez le réutiliser chez vous si le coeur vous en dit.

A mettre dans le fichier « functions.php » :

/* Fonction NSFW - ou le nom que vous voulez. */
 function isNSFW() {
 if (in_the_loop()) {
 $tags = get_the_tags();
foreach ($tags as $tag) {
if ($tag->slug == 'votre-tag')
return true;
 }
 }
return false;
}

A mettre dans le fichier « single.php », au niveau de tous vos encarts AdSense :

<?php
 if (!isNSFW()) {
 ?>
Votre script adSense
 <?php
 }
 ?>

Ensuite, il faudra tester chaque page, chaque article posant problème. Pensez à bien vider le cache de votre site et le cache de votre navigateur avant de vous lancer.

Phase 3 : on demande à Google de réexaminer notre site, et on croise les doigts

Si tout est prêt, si vous êtes sûrs de vous, alors le moment est venu de demander à Google de réexaminer votre site.

La marche à suivre n’est pas très compliquée. Il faudra cliquer sur ce lien et remplir le formulaire imaginé par Google. Il vous demandera notamment d’indiquer les URLs que vous avez modifiées, avec un maximum de cinq. Faites-le sans vous poser de questions, ce sera aussi un bon moyen de montrer au géant que vous avez pris en compte ses recommandations.

Un peu plus bas, Big G vous demander d’expliquer les mesures que vous avez prises pour éviter que le problème ne se reproduise. Expliquez lui ce que vous venez de faire, en vous montrant le plus synthétique que possible. Il ne vous restera ensuite plus qu’à envoyer la demande de réexamen en cliquant sur le bouton dédié à cet usage.

Et si ça ne marche pas ?

Cette méthode fonctionne, je peux vous le garantir et je ne suis de toute façon pas le seul à l’avoir utilisée. Si Google vous envoie bouler, alors cela veut dire qu’il reste encore des pages posant problème. Il faudra donc pousser plus loin vos investigations.

En ce qui me concerne, j’ai mis à peu près deux semaines avant d’obtenir gain de cause et j’ai dû faire quatre ou cinq demandes de réexamen en tout. Notez cependant que je n’ai mis en place cette solution qu’au dernier moment, et ceci explique sans doute cela.

Quoi qu’il en soit, ne perdez pas espoir.